Blocage de l’ESPE le 22 mai

vendredi 18 mai 2018
par  Sud éducation Paris
popularité : 7%

L’assemblée générale de l’ESPE de Paris qui a réuni une centaine d’étudiant.e.s, stagiaires, formateurs.trices, BIATSS (Bibliothécaires, Ingénieurs, Administratifs, Techniques, Sociaux et Santé), a voté le blocage de l’ESPE à la majorité absolue pour le 22 mai afin de permettre au plus grand nombre de participer au mouvement de grève nationale de la fonction publique. Nous voulons que ce blocage soit un signal fort qui marque notre détermination dans nos revendications suivantes :

- Le respect de notre liberté pédagogique mise en péril avec le livret orange

- L’augmentation du nombre de postes ouverts aux concours

- Le refus de recourir à des contractuels dans la fonction publique et la casse du statut de fonctionnaire

- La participation à l’écriture de la réforme éventuelle des ESPE

- Un retour à un statut d’élèves-professeur qui permettrait d’être payé par l’Etat pour étudier et se former pendant le temps nécessaire à la formation, et pas uniquement pendant l’année de stage

- Le retrait total de la loi ORE

- La mise aux normes d’accessibilité des locaux de l’ESPE de Batignolles

Pour le personnel BIATSS :

- Une augmentation des primes par le haut, peu importe les catégories, comme promis lors de la campagne présidentielle de l’université Paris-Sorbonne

- Le maintien des 55 jours de congé et aucune augmentation des heures de travail

- Le renouvellement des contractuels à 100% sans discussion, CDIsation des contractuels ayant plus de 3 ans d’ancienneté

- Le maintien de toutes les formations des BIATSS, dont les remises à niveau en langue

- L’amélioration des conditions de travail.

Mardi 22 au matin nous appelons les autres ESPE d’Ile de France à venir sur l’ESPE de Paris pour une assemblée générale inter-ESPE.


Annonces

Solidarité


PNG

PNG