Communiqué des AED du collège Marx Dormoy (18è)

mardi 9 octobre 2018
par  Sud éducation Paris
popularité : 5%

Nous, AED du collège Marx Dormoy, annonçons que nous nous mettons en grève ce mardi 9 octobre 2018, aux côtés des salariés du public et du privé.

Cette grève est nôtre, car nous sommes touchés à plus d’un titre : en tant que précaires et en tant que travailleurs de l’éducation nationale.

En tant que travailleurs de l’éducation nationale, nous sommes évidemment indignés des annonces de suppressions de postes, d’autant plus qu’il apparaît que ce sont au moins 2600 postes qui y seront supprimés, concentrés massivement dans le second degré, où les manques d’effectifs sont déjà criants.

A Marx Dormoy, en vie scolaire, nous avons déjà subit de plein fouet la suppression des contrats aidés dans l’éducation nationale. Quand bien-même il ne s’agissait pas de contrats parfaits, la suppression de postes de CUI en assistance d’éducation, sans être compensés par la création de nouveaux postes d’AED, nous prive de 72 heures de surveillance hebdomadaire.

Nous avions, avec le personnel syndiqué (CGT-FO-SUD) et non-syndiqué réuni en heure d’information syndicale, alerté à de nombreuses reprises sur ce sujet.
En tant que précaires, souvent jeunes, nous sommes particulièrement inquiets des projets de réforme de l’assurance chômage, qui nous contraindrait à accepter toujours plus d’emplois déqualifiés, sous-payés et précaires. Nous sommes également en colère contre les économies que le gouvernement compte faire avec la réforme des APL annoncée par Jacques Mézard en juillet dernier.

Nous souscrivons également aux prises de positions des professeurs et AED syndiqués CGT, FO, SUD éducation et non-syndiqués réunis en heure d’information syndicale le 25 septembre 2018, et insistons notamment sur l’importance d’un enseignement et d’un encadrement éducatif de qualité : contre l’alourdissement récurrent des conditions de travail des enseignants et des CPE par les réformes successives essayant de pallier le manque de recrutement ; contre la soumission des AED et AVS à des statuts précaires, des salaires de misère et un volume de travail toujours plus important.

Dans la lignée de ces prises de position, nous exprimons également notre soutien aux retraités et futurs retraités, dont nous commençons à douter d’en faire partie un jour. Nous souhaitons le maintien de tous les régimes de retraite, pour une retraite par répartition et à prestations définies, pour le droit à vivre sa retraite dignement, contre un système universel de retraite par points et par capitalisation.

Pour toutes ces raisons, à la fois locales et nationales, nous ferons grève demain.

Les AED du collège Marx Dormoy, soutenus par SUD éducation.
Le 8/10/2018

Communiqué AED Marx Dormoy 08102018

Annonces

Solidarité


PNG

PNG