Votez et faire voter Sud Éducation : toutes les infos mises à jour sur le scrutin

mardi 4 décembre 2018
par  Sud éducation Paris
popularité : 2%

Vous n’arrivez pas à voter ? Nous avons mis en place une permanence physique en fin de journée au local (jusqu’à 20h) et une permanence téléphonique au 01 44 64 72 61 ou au 07 84 17 90 35 . Vous pouvez également joindre la Fédération au 07 56 95 19 46

05/12 : DERNIER MOMENT POUR VOTER ! Le serveur risque d’être encombré demain jeudi, dernier jour du scrutin. Fermeture à 17h.
30/11 à 8h : Le site de vote est de nouveau opérationnel. Jusqu’à quand ?
29/11 à 18h30 : Le site de vote a été suspendu.
29/11 à 18h : Le site de vote connaît actuellement de forts dysfonctionnements.

Pour Sud Éducation , l’enjeu de ce vote est de taille !
Nous jouons notre représentativité car si nous n’obtenons pas un siège au Comité technique ministériel, nous risquons de perdre une partie de nos droits syndicaux : la possibilité de poser des préavis de grève, d’organiser des réunions d’information syndicale, d’avoir du crédit d’heures syndicales pour défendre les collègues sur leur lieu de travail. Certains syndicats (FSU, CFDT, UNSA, FO) sont certains d’avoir un siège, ce n’est pas notre cas. Cela va se jouer à peu de voix. En 2014, nous avions assisté à une progression des syndicats les plus réactionnaires à l’image du SNALC qui avait obtenu un siège au Comité technique ministériel.

Différents outils ont été mis en place pour aider les collègues à voter avec une permanence téléphonique de de Sud Éducation Paris et de la Fédération : du 29/11 au 6/12 de 9h à 20h . Vous pouvez joindre Sud educ Paris au 01 44 64 72 61 ou au 07 84 17 90 35 . La Fédération est joignable au 07 56 95 19 46

➲ Avec le vote électronique, que nous dénonçons, le taux de participation a fortement chuté lors du dernier scrutin. Cette baisse du taux de participation touche en particulier les personnels précaires, que ce soit dans le 1er, 2d degré ou les facs . Certain-e-s n’ont pas les informations pour voter. Il est donc vraiment important de faire entendre les voix des non-titulaires de l’éducation.

➲ Communiqué de la Fédération SUD éducation suite aux dysfonctionnements du site
Vote électronique : des dysfonctionnements inacceptables qui ne doivent pas décourager les personnels de faire entendre leur voix.

communiqué de presse jeudi 29 novembre 2018

Alors que l’administration a disposé de quatre années pour revoir sa copie, la solution de vote confiée à un prestataire privé, la société Voxaly, pour un montant de plusieurs millions d’euros, est manifestement sous-dimensionnée et mal développée.
Pourtant, l’enjeu des élections est important pour les personnels de l’Éducation nationale : à l’heure où le gouvernement attaque le statut de fonctionnaire, où il supprime massivement des postes dans l’éducation, nous devons porter nos revendications dans les luttes, sur le terrain comme dans les instances.

Lors de l’ouverture du scrutin ce matin à 10:00, les représentant-e-s SUD éducation ont pu constater que dans certaines académies aucun personnel n’était en mesure de voter, dans d’autres académies, certains personnels ont pu voter à certains scrutins, sans que tous les logos des syndicats ne soient visibles. De très nombreuses impossibilités d’accéder aux espaces de vote étaient constatées.

Les signes avant-coureurs étaient nombreux, mais le ministère a balayé d’un revers de main les critiques formulées par les organisations syndicales.
Mise au pied du mur, l’administration elle-même a dû convenir de la gravité des problèmes rencontrés et a suspendu le vote durant toute la journée du 29 novembre.

SUD éducation informera les personnels de l’évolution de la situation.
SUD éducation continue à dénoncer le vote électronique, dont la complexité et l’absence de fiabilité malgré un coût exorbitant ont pour principale conséquence de décourager les personnels tout en tenant éloigné-e-s du vote les plus précaires qui ne connaissent pas toujours leur NUMEN. SUD éducation appelle les personnels à défendre leurs droits, et à voter.


Annonces

Solidarité


PNG

PNG