Une vraie grève, what else ? Grève générale le 05 février !

mercredi 30 janvier 2019
par  Sud éducation Paris
popularité : 2%

Tous les rendez-vous :
- à 12h : rassemblement éducation à l’appel de l’AG des établissements parisiens mobilisés, devant le ministère des finances publiques à Bercy
- à 14h : départ de la manifestation interprofessionnelle, Hôtel de Ville
- à 18h : AG éducation IDF des personnels en grève, CICP 21ter rue Voltaire métro Rue des Boulets ou Nation
- mercredi 06 à 18h : AG des établissements parisiens mobilisés contre la baisse des DHG et la réforme du lycée, Bourse du Travail Salle Louise Michel

Depuis le 17 novembre, le mouvement des gilets jaunes perdure et prend de l’ampleur. Les annonces de Macron le 10 décembre n’ont convaincu personne et la période des fêtes de fin d’année n’a pas entamé la détermination des personnes mobilisées. La multiplication des actions de blocages et les manifestations du samedi contribuent à la construction d’un réel rapport de force susceptible d’obtenir satisfaction sur des revendications de justice sociale. Mais manifester chaque samedi sera-il suffisant ?

Une vraie grève, what else ?
Tract à télécharger ici

Dans ce contexte, la mise en place du « Grand débat » par le Président de la République constitue une provocation. Les questions proposées sont des questions pièges, comme celle dans laquelle est demandé « parmi les dépenses de l’État et des collectivités territoriales, dans quels domaines faut-il faire des économies ? », qui menace directement les services publics et notamment celui de l’Éducation nationale et de la recherche.

Cela fait trop longtemps que nous subissons, il est temps, maintenant, de repartir à l’offensive après des années de défaite. Nos droits sociaux ont été conquis dans des moments de très forte mobilisation, ils ne sont jamais sortis de nulle part.

Dans les écoles, les collèges, les lycées, à la fac, on doit faire toujours plus avec toujours moins. Les personnels sont essorés, méprisés. Tout le monde râle, tout le monde en a assez… mais exprimer quotidiennement notre mécontentement dans nos salles de « repos » ne nous apportera pas grand-chose.

Une journée de grève isolée non plus… mais c’est un premier pas nécessaire pour construire une mobilisation plus importante.

Préparons une grève reconductible, fermons le service public d’éducation pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Mettre de l’argent de côté quand on le peut, organiser des caisses de grève, se rassembler, discuter, trouver des modalités pour que chacun-e puisse participer, cela n’est pas impossible, ne restons pas dans l’impuissance, l’amertume, le désespoir de nos conditions de travail.
La mobilisation ne concerne pas que l’éducation : dans tous les secteurs, il faut s’organiser pour riposter aux attaques antisociales.

Grève générale le 5 février !

🕬 RDV à 12h devant le ministère des finances publiques à Bercy
🕬 Manifestation à 14h au départ de l’Hôtel de ville
🕬 Assemblée générale Île de France le soir

...et le mercredi 6 février :
🕬 Rassemblement avec les AESH : Gagnons de nouveaux droits !
🕬 AG des établissements parisiens mobilisés contre la baisse des DHG et la réforme du lycée à 18h00 à la Bourse du Travail Salle Louise Michel


Annonces

Pratique







PNG