Grève au collège Modigliani (Paris 15è)

jeudi 21 février 2019
par  Sud éducation Paris
popularité : 2%

GRÉVE AU COLLÈGE MODIGLIANI CONTRE LA DIMINUTION CONSTANTE DES
MOYENS ET CONTRE LES RÉFORMES BLANQUER

Grève au collège Modigliani

Les enseignants du collège Modigliani, Paris XV, sont aujourd’hui massivement en grève afin de protester contre la diminution constante des moyens, la dégradation des conditions de travail, et les réformes Blanquer qui empirent encore les choses.
Nous alertons depuis plusieurs années sur la situation de notre collège et déplorons une diminution constante de nos moyens matériels et humains qui dégrade nos conditions d’enseignement et altère les chances de réussite de nos élèves :
- Les suppressions de postes de surveillants
- Les baisses successives de la DHG (dotation horaire globale de l’établissement)
- Le manque d’AESH (accompagnant d’élèves en situation de handicap)

Notre collège accueille chaque année plus d’élèves fragiles, qui ont besoin d’un accompagnement et d’un encadrement important, au quotidien, par des adultes. Nous réclamons depuis plusieurs années la création d’un second poste de CPE mais rien n’a été fait. Il nous manque encore aujourd’hui deux AESH pour le suivi des élèves dispositif ULIS qui sont en surnombre. Et nous apprenons, qu’à la rentrée prochaine, 6 nouvelles heures d’enseignement seront supprimées.

Actuellement nos élèves en inclusion dans nos classes ne sont pas systématiquement accompagnés par un adulte en raison du manque de personnel.
Les actes de violence et d’incivilité ainsi que les conseils de discipline se multiplient.

Et les conditions sont de moins en moins favorables à l’apprentissage et à la réussite des élèves :

- Des postes d’enseignants (arts plastiques, physique-chimie et technologie) ne sont pas ou difficilement pourvus, en raison de la difficulté des conditions d’enseignement dans notre établissement. Il nous faut absolument un deuxième
poste de CPE, comme nous le réclamons depuis longtemps. Il est indispensable pour le suivi de nos nombreux élèves en voie de décrochage.

- Des effectifs moins importants dans les classes nous permettraient de mieux aider ces élèves, favoriseraient leurs progrès. Actuellement nous avons des effectifs de 28/29 élèves par classe, c’est beaucoup trop pour des élèves fragiles et pour les élèves en inclusion. Et la baisse de DHG nous contraint à supprimer des heures en demi-groupes à la rentrée 2019.

- Nous nous alarmons du fait que de nombreux parents d’élèves de CM2 demandent des dérogations pour éviter la scolarisation de leurs enfants dans notre collège. La mixité sociale de notre public diminue au fur et à mesure que les moyens (heures de DHG et postes) nous sont enlevés. Puisque le
recrutement de nos élèves a changé cela doit être pris en compte dans l’attribution de nos moyens. Pourtant, nos équipes s’investissent dans de nombreux projets pour favoriser les apprentissages, motiver les élèves et préserver l’attractivité de notre établissement : voyages et sorties pédagogiques, appariements européens, pédagogie innovante.

Mais, l’annonce récente que notre DHG est encore diminuée cette année suscite en nous révolte et écœurement, le constat que nos élèves sont sacrifiés et nous, méprisés. Les réformes Blanquer (Ecole des savoirs fondamentaux qui regroupera primaire et collège avec la même direction, réforme du lycée, école de la confiance), qui s’ajoutent à la réforme du collège que nous appliquons depuis la rentrée 2016, amplifient nos inquiétudes.

Les personnels grévistes du collège Modigliani


Annonces

Pratique







PNG