AG 2nd degré parisien (lycées GT, lycées pro, collèges) le 29 mai à 14h30 à la Bourse du travail

jeudi 23 mai 2019
par  Sud éducation Paris
popularité : 2%

La grève des examens, en parler c’est bien, l’organiser c’est mieux ! AG des établissements parisiens mercredi 29 mai à 14h30 à la Bourse du travail, salle à préciser

L’idée de la grève des examens a été lancée par le syndicat majoritaire il y a quelques semaines. Jusqu’à maintenant nous avons tâché de continuer à nous mobiliser et de ne pas en faire simplement un moyen de remettre à plus tard une lutte que nous n’aurions pas été capable de mener sur l’instant. Notre mouvement contre les réformes et loi Blanquer, même s’il n’a jamais réellement atteint le niveau de mobilisation suffisant pour gagner, a su faire preuve de résilience et a surmonté plusieurs obstacles qui l’auraient d’ordinaire stoppé net (notamment 2 périodes de vacances zonées de 4 semaines et plusieurs départs en reconductible effectifs mais mal coordonnés qui ont échoué, quelques manifs franchement ratées). Grâce à son dynamisme, à ses formes d’actions renouvelées (collectifs d’établissements coordonnés au niveau régional et national, démissions en tous genres, 20/20, mobilisation communes avec les parents, dynamiques locales de villes ou d’arrondissements, cortèges d’établissements dynamiques dans les manifs, etc.) mais également, il faut le reconnaître, grâce au relais salutaire du 1er degré qui nous a permis de prolonger notre effort et de rester mobilisés, nous voilà fin mai et toujours déterminés à ne pas lâcher l’affaire.

Les gilets jaunes eux non plus n’ont pas lâché l’affaire et fleurissent au sein des manifs éduc.

Cependant Blanquer n’a rien lâché lui non plus et les attaques ont continué de pleuvoir (2h sup imposées, modalités d’application de la réforme du lycée/bac distillés au compte-goutte, passage au Sénat de la loi Blanquer, réforme de la fonction publique sans précédent…).

Dans ce contexte, la grève des examens s’est donc naturellement invitée dans les débats en AG.

Une telle grève ne se décrète pas et nécessite que l’on s’y penche sérieusement si nous souhaitons qu’elle puisse avoir une chance d’exister. Nous vous proposons de réunir une AG parisienne 2nd degré pour évoquer cette question, trouver ensemble des modalités concrètes et montrer aux collègues que non seulement c’est envisageable, mais que nous l’envisageons. Cela pourrait par exemple prendre la forme d’un appel que l’on pourrait ensuite diffuser largement et qui pourrait aider les AG d’établissement à se positionner.

Pour que cette AG puisse produire quelque chose d’utile et d’incitatif, il est indispensable qu’un maximum d’établissements y soient représentés. Pour cela il est nécessaire de diffuser l’information au-delà de la liste de diffusion parisienne pour toucher plus d’établissements. Chacun doit donc contribuer à diffuser l’information, notamment dans les établissements voisins et à ses connaissances d’autres établissements (vous pouvez leur proposer au passage d’être inscrits sur la liste AG-etab-parisiens-2019@lists.riseup.net) en les incitant à venir à l’AG.


Annonces

Pratique







PNG