Solidaires face à la répression

jeudi 5 décembre 2019
par  Sud éducation Paris
popularité : 4%

Ce matin, mercredi 4 décembre, plusieurs lycées ont été bloqués à Paris, à la fois dans le cadre du mouvement contre la réforme des retraites et contre la réforme du bac. À chaque fois, la police est intervenue. Brutalement, comme toujours
Au lycée Colbert, dans le 10e arrondissement, des élèves ont été arrêté.e.s suite à un jet d’œuf. Alors que les jeunes étaient devant la voiture de police emmenant l’un de leur camarade, les flics ont alors foncé dans le tas, renversant et blessant une lycéenne qui a du être hospitalisée et s’en sort avec deux entorses (une à chaque cheville).

La répression et les violences policières sont malheureusement devenues tellement banales, que les communiqués dénonçant les yeux crevés, les mains perdues, des bras, têtes ou jambes cassées, les jeunes humilié.e.s comme les 151 lycéen.ne. de Mante-la-Jolie le 8 décembre 2018, en perdent leur sens si ils ne restent que des mots.

Face à ces violences contre nos élèves, face à la répression, nous devons rendre notre solidarité la plus visible et effective possible. Être aux côtés de nos élèves quand ils sont attaqué.e.s, aller exiger leur libération devant les commissariats, être présent.e.s dans les tribunaux pour les soutenir.

Au delà d’un simple slogan, la solidarité c’est aussi aller contre les catégories dans lesquelles on enferme chacun.e d’entre nous pour mieux nous isoler : « black-bloc », « syndicaliste », « gilet jaune », « casseur », "jeune", "vieux" ... Autant d’étiquettes qui servent à nous éloigner les un.e.s des autres pour mieux nous faire oublier que nos ennemi.e.s sont celles et ceux qui organisent la misère et la précarité et plongent des générations entières dans le désespoir d’un avenir qui rime avec « no futur ». N’oublions que nous sommes toutes et tous des exploité.e.s et que c’est cela que nous voulons changer.

Le 04/12/2019
Sud éducation Paris


Annonces

Pratique







PNG