En grève ! - 22 janvier 2020

mercredi 22 janvier 2020
par  Sud éducation Paris
popularité : 4%

« Les personnels de l’éducation ont relevé la tête »
Déclaration de SUD éducation Paris au Comité Technique Académique du 22 janvier 2020

Ce CTA s’ouvre dans un contexte de mobilisation historique des personnels de l’éducation qui, aux côtés des autres travailleurs et travailleuses, combattent le projet de réforme des retraites. En entrant très majoritairement dans la grève dès le 5 décembre, en reconduisant la grève largement jusqu’aux vacances de Noël, en poursuivant les actions pendant les vacances, en repartant en grève à la rentrée, les personnels mobilisés ont démontré qu’ils et elles rejetaient le projet d’un gouvernement dont les seuls objectifs sont de réduire les dépenses publiques sur le dos des fonctionnaires (en divisant par 5 les contributions de l’État au régime des pensions) et d’ouvrir de nouveaux marchés lucratifs aux entreprises privés en dynamitant l’actuel système de retraites. Ce système actuel bâti à la Libération a certes bien des défauts, mais il est assurément bien plus solidaire et bien plus juste que le système par points que le gouvernement cherche à imposer contre l’avis majoritaire de la population.

Mais ce gouvernement ne s’arrête pas là puisqu’à la violence sociale de son entreprise de destruction, il ajoute le cynisme et l’hypocrisie : en proclamant haut et fort que les enseignant-es et les femmes seront les grandes gagnantes, il professe de scandaleuses contre-vérités et nous prend vraiment pour des imbéciles. Car une retraite calculée sur l’ensemble d’une carrière et non plus sur le traitement des 6 derniers mois, c’est une baisse drastique des pensions pour les femmes (plus souvent contraintes au temps partiel) et pour les fonctionnaires (à la carrière linéaire et à la rémunération loin d’être mirobolante, excepté pour certains hauts fonctionnaires dont la loyauté est grassement payée). Et ce n’est pas la revalorisation dérisoire qu’on nous fait miroiter qui pourra compenser cette dévalorisation scandaleuse de nos pensions de retraite.

Vous nous répondrez certainement que les questions de politique générale ne sont pas du ressort de cette instance et ce n’est évidemment pas du Rectorat de Paris que les personnels mobilisés obtiendront gain de cause. Mais rien n’oblige le Rectorat de Paris à chercher à empêcher les assemblées générales des grévistes du 1er degré de se tenir dans des écoles en faisant pression sur les collègues chargé-es de direction. Cet empressement zélé à fouler aux pieds le droit de réunion des personnels mobilisé-es est inédit à Paris et contribue à discréditer toujours plus leur hiérarchie aux yeux des enseignant-es.

Alors qu’un nouveau plan de licenciements s’organise dans les Greta, alors que les animations pédagogiques librement choisies deviennent des formations obligatoires, alors que les résultats aux évaluations nationales sont de plus en plus ouvertement utilisées comme outil de gestion des ressources humaines, alors que les mobilisations de lycéen-nes sont réprimées par l’appel à la police – dont la violence n’est plus à démontrer – et par des sanctions disciplinaires, le slogan publicitaire de « l’école de la confiance » pourrait vraiment prêter à sourire s’il n’était là encore révélateur de l’hypocrisie et du mépris du gouvernement. Comment qualifier autrement les déclarations d’un ministre complètement discrédité qui ose prétendre que 99,9 % des enseignants le soutiennent et qui ose prétendre que les épreuves communes de contrôle continu vont se dérouler partout dans de très bonnes conditions.

La mobilisation contre la réforme des retraites, quels que soient les moyens d’action auxquels elle fait appel, n’est pas le fait d’une minorité de personnels radicalisé-es mais suscite l’adhésion d’une majorité de collègues, qui continuent de descendre dans la rue malgré les violences policières .
La mobilisation contre les épreuves communes de contrôle continu, qu’elle prenne la forme de la grève ou du blocage, n’est pas le combat d’arrière-garde d’une poignée de jusqu’au-boutistes, c’est la résistance légitime à la mise en place d’un nouveau bac de tri social.

Ces mobilisations sont justes et légitimes et SUD éducation Paris tient à réaffirmer son soutien aux actions menées par les personnels de l’éducation en lutte. Quelle que soit l’issue des batailles en cours, une chose est sûre : les personnels de l’éducation ont relevé la tête et ont commencé à organiser leur colère.

En pdf : http://sudeducation75.org/IMG/pdf/2020-01-22_declaration_liminaire_cta.pdf

En bref aujourd’hui :
- Blocage du collège Claude Chappe ce matin ;
- Intrusion au Conseil commun de la Fonction publique lors duquel Olivier Dussopt, secrétaire d’État de l’action et des comptes publics, présentait le projet de loi sur la réforme des retraites ;
- Rassemblement devant Bercy et dépôt des outils de travail ;
- Rassemblement à proximité du ministère de l’Éducation nationale et lancé des évaluations nationales en CP ;

Demain d’autres actions et initiatives sont prévues, dont une manifestation nocturne interprofessionnelle au départ de Nation à 18h vers République.

Vendredi, jour de la présentation du projet de loi au conseil des ministres la grève sera massivement suivie. La manifestation partira à 11h de la place de la République vers Concorde via Châtelet. Ne lâchons rien !

AGENDA

Jeudi 23/01
Journée d’actions & de grève interprofessionnelle
- Piquet de grève Paris 1 à 8h30 devant le centre Panthéon
- AG du Campus Condorcet à 10h
- AG Paris 1 à 11h au centre Panthéon, amphi 3
- AG Paris 3 Censier à 12h amphi A
- AG éduc 13e à 12h au 103 avenue de Choisy 75013
- AG Jussieu à 13h amphi 55B
- AG profs-lycéens contre les E3C à 18h au CICP 21 ter rue Voltaire 75011
- Manifestation nocturne 18h Nation vers République via Père Lachaise
- Manifestation aux flambeaux 19e organiséé par la FCPE à 18h devant la Mairie d’arrondissement

Vendredi 24/01
Grève et manifestation interprofessionnelle : on bloque tout !
- AG centrale 1er degré à 9h Bourse du travail annexe 29 bd du Temple 75003
- Flash-mob À cause de Macron à 9h30 à la Gare de l’Est
- Manifestation interprofessionnelle à 11h place de la République
Pré rendez-vous 13e à 10h Austerlitz
Pré rendez-vous 18e à 10h dépôt Belliard
Pré rendez-vous 19e à 9h Porte des Lilas
Pré rendez-vous 20e à 10h Père Lachaise
- AG éduc 14e à 15h30 au 69 rue de l’Ouest
- Soirée de soutien aux caisses de grève et aux précaires de l’ESR à partir de 18h à l’EHESS 96 bd Raspail 75006
- Concert de soutien à la caisse de grève du 1er degré à partir de 19h au Shakirail 72 rue Riquet 75018

Dimanche 26/01
- Fête de la grève à 18h par le comité de grève de la Place des fêtes au DOC 23 rue du Docteur Potain

Lundi 27/01
- AG interpro 20e à 18h (lieu à préciser)
- Réunion du comité 11e pour l’extension de la grève à 18h30 au Rosmarino 174 bd Voltaire

Mardi 28/01
- AG éduc 18e à 15h30 (lieu à préciser)

Les RDV dans le 93 : http://solidaires93.org/index.php/2020/01/14/tous-les-rendez-vous-dans-le-93-pendant-la-greve/

Tracts locaux

Tract 18e
Affiche concert Shakirail

Affiches

Affiche 1
Affiche 2
Affiche 3

ÉDUCATION & UNIVERSITÉS

Communiqué de l’intersyndicale parisienne du 1er degré

Communiqué de l’intersyndicale parisienne du 1er degré

Toute la semaine, des actions partout ! Tract de SUD éducation
https://www.sudeducation.org/Toute-la-semaine-des-actions-partout.html

Mobilisation contre les E3C : une nouvelle fois, Blanquer infantilise, insulte et menace les personnels Communiqué de SUD éducation
https://www.sudeducation.org/Mobilisation-contre-les-E3C-une-nouvelle-fois-Blanquer-infantilise-insulte-et.html

Projet de réforme des retraites : ne rien lâcher jusqu’au retrait Tract de SUD éducation
https://www.sudeducation.org/Projet-de-reforme-des-retraites-ne-rien-lacher-jusqu-au-retrait.html

Tableau partagé pour recenser les écoles en grève dans le 1er degré : https://lite.framacalc.org/Xgo0tTQ2jY

Tableau partagé pour recenser les grévistes dans le 2nd degré :
https://lite.framacalc.org/mobilisation-retraites-dans-le-secondaire-

Intentions de grève pour les enseignant-es du 1er degré

Modèle de déclaration individuelle d’intention de participer à une grève - période 3 - Sud éducation Paris
Modèle de déclaration individuelle d’intention de participer à une grève - période 3 - Intersyndicale

Universités

Communiqué de l’AG des personnels du 21 janvier 2020
L’Assemblée générale des personnels de ce jour a réuni 70 personnes. Elle se prononce à nouveau pour le retrait total du projet de réforme des retraites ainsi qu’à la loi pluriannuelle de programmation de la recherche, et reconduit la grève jusqu’à la prochaine Assemblée générale qui aura lieu jeudi 23 janvier en amphi 3 au centre Panthéon, de 11H à 13H.
Cette Assemblée générale sera précédée d’un piquet de grève festif à partir de 8H30 au centre Panthéon, et suivie d’une déambulation joyeuse dans le 5e arrondissement à la rencontre des autres secteurs mobilisés. Rejoignez-nous !
Nous avons créé 5 commissions afin d’organiser au mieux la lutte :
1/ rédaction de communiqués
2/ communication interne à la fac (bulletin des mobilisations, création d’un espace de mutualisation des ressources de mobilisation [diaporamas, BD et interventions sur les retraites, la LPPR, etc.])
3/ communication externe (Twitter des personnels mobilisé.e.s, …)
4/ état des lieux et revendications en vue d’interpeller les médias
5/ actions
Plusieurs actions auront lieu cette semaine : un calendrier des luttes est à suivre.
L’intersyndicale nationale appelle à trois temps forts mercredi, jeudi, et vendredi, et ça commence demain ! N’hésitez pas à vous mettre en grève si vous le pouvez !
Et surtout : tout.e.s dans la rue et dans la mobilisation vendredi 24 janvier !

État de la mobilisation dans le supérieur : https://universiteouverte.org/2020/01/14/liste-des-facs-et-labos-en-lutte/

Appel à la coordination nationale des facs et des labos en lutte - 1 et 2 février 2020
https://www.sudeducation.org/Appel-a-la-coordination-nationale-des-facs-et-des-labos-en-lutte-1-et-2-fevrier.html

INTERPRO PUBLIC/PRIVÉ

Vendredi 24, toutes et tous mobilisé.es pour nos retraites ! Vidéo de Solidaires
https://solidaires.org/video-Vendredi-24-toutes-et-tous-mobilise-es-pour-nos-retraites

Salaires, emplois, retraites... Bien sûr que tout est lié Tract de Solidaires
https://solidaires.org/Salaires-emplois-retraites-Bien-sur-que-tout-est-lie

Culture

La grève est reconduite à la BNF jusqu’au 25 janvier.
Une action de dépôt des outils de travail aura lieu jeudi 23 janvier à 8h30 hall Est

Ville de Paris

Jeudi 23 janvier :
AG Secteur Nord-Est à 10h30 au 23 Rue du Docteur Potain, 75019
AG DASCO à 14h au 23 Rue du Docteur Potain, 75019

Vendredi 24 janvier :
9h30 : Assemblée Générale centrale à la Mairie du 4e

RATP et SNCF

Une grande partie des AG ont voté la reprise du travail et la poursuite du mouvement par des "journées noires". Certaines autres ont reconduit la grève pour quelques jours. Vendredi 24 janvier aucun train et métro ne doivent circuler.

Piquets de grève
Jeudi 23 janvier : Dépôt de bus Lagny 67 rue de Lagny 75020
Vendredi 24 janvier : Dépôt Belliard 29-31 Rue Belliard à Paris 18e
Vendredi 24 janvier : Dépôt Pleyel Saint Denis 219 bd Anatole France à Saint Denis

AG Gare de l’Est
Mercredi 22 janvier à 10h au bout de la voie 2
Vendredi 24 janvier à 9h sur le parvis de la gare

Radio de la grève

http://acentrale.org/

Caisses de grève

- Caisses de grève dans l’éducation : http://sudeducation75.org/article1318.html
- Caisses de grève interpro ou d’autres secteurs : https://solidaires.org/Caisses-de-greves

ANTIRÉPRESSION

E3C : Solidarité avec les 13 de Beauregard judiciarisé·e·s pour l’exemple Communiqué de SUD éducation
https://www.sudeducation.org/E3C-Solidarite-avec-les-13-de-Beauregard-judiciarise-e-s-pour-l-exemple.html
"Lundi 20 janvier, comme un peu partout, les personnels du lycée Beauregard de Montbrison avaient décidé d’agir pour dénoncer les nouvelles épreuves communes de contrôle continu (E3C).
Leur choix collectif a été de faire passer les épreuves et de retenir symboliquement quelques heures les copies dans un placard fermé à clef de l’établissement, afin de convoquer la presse pour sensibiliser le public aux inégalités de traitement que ces nouvelles modalités d’examen génèrent. À 16h00, la proviseure du lycée leur a demandé de rendre les copies faute de quoi elle devrait porter plainte. Les enseignant•e•s ont alors restitué les copies sans délai. Mais à 17h30 ils et elles apprenaient qu’une plainte avait bel et bien été déposée à l’encontre des 13 enseignant•e•s chargé•e•s de surveillance des épreuves."

Coordination antirépression
07 52 95 71 11 / stoprepression@riseup.net
Comme chaque mardi depuis avril 2016, nous nous réunissons à la Bourse du travail de 18h30 à 21h. Notre réunion hebdomadaire a pour objectif de renforcer les solidarités et les soutiens contre la répression et les violences, dans les quartiers et les manifs.
Lieu habituel : Bourse du travail de Paris


Annonces

Pratique







PNG