En grève ! - 27 janvier 2020

lundi 27 janvier 2020
par  Sud éducation Paris
popularité : 2%

Ils ne nous arrêteront pas !
Près de deux mois après le début de la mobilisation, le camp d’en face continue de réprimer le mouvement et cherche à empêcher que le rejet du projet de réforme des retraites ne s’étende dans l’opinion et dans la rue.

Comme les pressions ne suffisent pas à démobiliser les personnels, la hiérarchie recourt à l’arsenal ouvertement répressif. À Paris, 50 chef·fes d’établissement ont signé une tribune dans laquelle ils et elles assument le recours à la police pour empêcher les mobilisations lycéennes et appellent à cesser les blocages. Il ne s’agit pas d’un fait isolé : à Clermont-Ferrand, suite au blocage du lycée Blaise Pascal, les responsables syndicaux et syndicales des personnels sont convoqué·es au commissariat, car une plainte est déposée contre eux par la hiérarchie. Le rectorat a lancé des poursuites disciplinaires.
À Rodez, six enseignant·es ont été convoqué·es après une opération de blocage de transports en commun et menacé·es d’une amende de 15 000 € au motif qu’ils et elles auraient porté atteinte à la « liberté de travailler ».

Cette répression s’abat aussi dans d’autres secteurs et c’est ainsi qu’à Vitry, suite à des convocations disciplinaires sous les motifs fallacieux par la direction de la RATP, un des agents du dépôt a tenté de mettre fin à ses jours.

Ces manœuvres répressives prouvent que le pouvoir a peur de cette mobilisation qui s’ancre profondément et qui se prépare à durer. Alors que le Conseil d’État a fait une analyse au vitriol du projet de réforme ; alors que le soutien au mouvement de grève gagne du terrain ; alors que de nouveaux secteurs entrent dans la grève, le gouvernement se sent fébrile et essaie de montrer les dents.

Cela ne doit que renforcer notre détermination à poursuivre le travail de mobilisation, d’information, de coordination pour que la résistance qui s’est structurée depuis le 5 décembre ne se relâche pas.

AGENDA

Mardi 28/01
- Assemblée générale des agent.es de la Ville de Paris à 10h à la Mairie du 4e arrondissement
- AG éduc 19e à 15h30 au TDTF 43 Rue Cavendish
- AG éduc 18e à 16h, 5 rue de Torcy
- AG Paris 1 site Tolbiac à 17h
- Rassemblement interpro 20e à 18h30 devant la mairie d’arrondissement à l’occasion des vœux de la Maire

Mercredi 29/01
Journée de grève et manifestation interprofessionnelle
- Piquet de grève Paris-1 à 8h30 au centre Panthéon
- AG interpro place de la Nation à 10h
- Manifestation interprofessionnelle à 13h30 Place d’Italie
Pré-RDV 10e Gare de l’Est à 12h
Pré-RDV 18e au dépôt RATP 29 rue Belliard à 12h / barbecue dès 11h
Pré-RDV 13e Gare d’Austerlitz à 13h
- AG des AED et AP à 17h30 au local de Solidaires 31 rue de la Grange aux Belles 75010

Jeudi 30/01
Journée d’action et de grève interprofessionnelle
- AG Sorbonne à 12h amphi Michelet
- Réunion publique 13e à 18h au 13 Rue Fagon

Vendredi 31/01
Journée d’action et de grève interprofessionnelle
- AG éduc 13e à 15h30 (lieu à préciser)
- ApéroBBQ et DjSet en soutien à la caisse de grève des AED et AP à partir de 18h à l’EHESS 96 bd Raspail 75006
- Soirée de soutien à la caisse de grève du 12e à partir de 19h au café La commune d’Aligre, 3 rue d’Aligre 75012

Samedi 01/02
- Coordination des facs et labos en lutte à la Bourse du travail de Saint-Denis

Dimanche 02/02
- Coordination des facs et labos en lutte à la Bourse du travail de Saint-Denis
- Fête de soutien à la coordination antirépression à partir de 16h30 au CICP 21 ter rue Voltaire 75011

Les RDV dans le 93 : http://solidaires93.org/index.php/2020/01/14/tous-les-rendez-vous-dans-le-93-pendant-la-greve/

ÉDUCATION & UNIVERSITÉS

Communiqué de l’intersyndicale de la cité scolaire Maurice Ravel
Communiqué des sections syndicales de Maurice Ravel (Paris 20e) : SGEN-CFDT, SNES-FSU, SNFOLC, SUD-éducation, le 27 janvier 2020
Par ce communiqué nous tenons à réaffirmer en premier lieu notre totale opposition à la réforme du bac initiée par le ministre Jean-Michel Blanquer et par conséquent à la tenue des E3C qui devaient commencer ce lundi matin par l’épreuve d’histoire-géographie. Nous réaffirmons plus que jamais la nécessité d’un examen national, anonyme, en fin de terminale, premier grade de l’enseignement supérieur.
Depuis longtemps déjà, nous n’avons cessé d’alerter notre hiérarchie, par des manifestations l’année dernière et par la démission de nombreux professeurs principaux. Une AG des personnels a voté le 7 janvier à l’unanimité (50 « Pour », moins 1 abstention) une motion argumentée remise en main propre à la direction de l’établissement. L’équipe d’histoire-géographie de l’établissement réunie le 17 janvier en conseil d’enseignement a également transmis un courrier argumenté adressé à Monsieur le Recteur de l’académie de Paris s/c du chef d’établissement, sans aucune réponse, pas même un accusé de réception. Notre propos était clair : nous nous engagions en conclusion à ne pas donner de sujet, à ne pas surveiller, à ne pas corriger. Nous n’avons été ni écoutés ni entendus.
Le lundi 27 janvier à partir de 9h40, un sit-in a eu lieu devant l’entrée de l’établissement auquel ont participé une trentaine d’enseignants mais aussi de parents et d’élèves de l’établissement, avec le soutien d’autres collègues du secteur. Un attroupement s’est rapidement formé avec plusieurs dizaines d’élèves de 1re qui sont restés un moment pour applaudir, chanter ensemble, reprendre les mêmes slogans. Peu avant 10h, ces élèves candidats sont entrés dans l’établissement puisque personne ne bloquait l’entrée. La direction de l’établissement a pris la responsabilité d’engager les épreuves, alors que la presque totalité des professeurs surveillants ou réservistes étaient grévistes.
Le résultat s’est révélé catastrophique, notamment lorsque les élèves ont découvert qu’en histoire pour le bac général, le sujet portait sur une période qui n’avait pas été traitée par la quasi-totalité des classes de 1re. Un tumulte s’en est suivi et un refus de composer.
Nous avons à cette étape et en l’état de nos informations, de nombreuses interrogations sur le fait que la direction ait pris tardivement la responsabilité d’annuler l’épreuve alors que les conditions n’étaient absolument pas réunies et qu’il y avait des risques pour la sécurité des élèves lors de la bousculade générale qui s’en est suivie.
Il est temps de revenir à la raison et de respecter le droit de grève plutôt que de vouloir faire passer ces épreuves à tout prix.
Notre mouvement va continuer. Face à la surdité du gouvernement, premier responsable de cette situation, nous continuerons à nous opposer à la réforme du bac comme à celle portant sur les retraites. C’est pour nous un même combat visant à redonner du sens à notre travail, de la dignité et un minimum de reconnaissance !
Avec les élèves et les parents mobilisés, nous demandons plus que jamais l’annulation définitive de cette session des E3C.

Communiqué des personnels de la cité scolaire Balzac
Communiqué (27/01/2020 10h30)
Lundi 27 janvier, les épreuves d’E3C du lycée Balzac ne se sont pas tenues à la suite du mouvement lycéen et de la mobilisation des personnels de la cité scolaire.
Les personnels restent mobilisés cette semaine contre les réformes actuelles et maintiennent leur refus de participer à l’organisation des épreuves. Nous condamnons un éventuel appel aux forces de l’ordre qui ne sauraient apaiser la situation.
L’AG des personnels de la cité scolaire Honoré de Balzac

Communiqué de l’AG interdegrés des grévistes du 19e et du 20e suite au blocage du collège Alain Fournier
À Paris, après les collèges Colette Besson vendredi 10 janvier, Robert Doisneau lundi 13, Jean-Baptiste Clément mardi 14, le collège Gambetta mercredi 15, les collèges Pierre Mendès France , Guillaume Budé jeudi 16, le collège Jean Perrin vendredi 17, les collèges Lucie Faure et Edouard Pailleron lundi 20 janvier, le collège Françoise Dolto mardi 21 et le collège Claude Chappe le 22, les 2 collèges Henri Matisse et Flora Tristan le 23, les 4 collèges Clémenceau, Marie Curie , Charles Péguy et Oeben le 24 janvier, c’est devant l’entrée du collège Alain Fournier que la banderole des grévistes en reconductible a été tendue ce lundi 27 janvier. Lors de ce piquet de grève qui ne visait que le personnel enseignant et éducatif d’Alain Fournier, des habitants du quartier et des parents de Charles Peguy, de Fournier, de Lucie Faure et de Turgot sont venu.e.s soutenir les enseignant.e.s en blocage issus de 15 établissements de Paris et de Romainville : professeur.e.s des écoles, professeur.e.s en collège et en lycée ont tenu le piquet jusqu’à la suspension des cours vers 14h. Les élèves ont été autorisés à entrer ; le blocage s’est déroulé dans un climat pacifique et de dialogue. Bon nombre d’élèves n’ont pas souhaité entrer. Ceux- ci ont proposé des chouquettes aux grévistes et ont volontiers échangé avec les adultes présents. Ainsi, aujourd’hui, les blocages par répartition se sont étendus au 11e arrondissement, après le 20e, le 19e, le 12e et le 18e arrondissement. 18 piquets de grève bloquants ont été organisés depuis le 10 décembre et ont permis d’entraîner de nouveaux collègues dans une grève reconductible, visible, et active. Nous dénonçons la volonté du ministère de nier la mobilisation générale des personnels enseignants contre la réforme des retraites depuis le 5 décembre 2019. Alors que le contexte n’a jamais été aussi conflictuel : aujourd’hui des blocus ont gêné le déroulement des E3C - premières épreuves du nouveau BAC très décrié, M. Blanquer se permet d’affirmer que la quasi unanimité du corps enseignant approuve toutes les nouvelles mesures et réformes imposées sans dialogue depuis 2 ans. Nous tenons à clamer notre opposition au projet de réforme des retraites que nous jugeons régressif. Par ailleurs, le refus du rectorat et des directions de fermer les établissements lorsque le personnel en grève ne peut plus assurer la sécurité des élèves relève de la même volonté d’étouffement d’un mouvement enseignant qui se structure et s’amplifie. Alors que le projet a été présenté en conseil des ministres le vendredi 24 janvier, nous appelons tous les personnels enseignants et éducatifs qui seront particulièrement touchés par la réforme à point à rejoindre une grève visible et citoyenne.
Nous exigeons le retrait de ce projet de contre-réforme des retraites !

Nos mobilisations seront victorieuses ! Communiqué de l’intersyndicale éducation
https://www.sudeducation.org/Nos-mobilisations-seront-victorieuses.html

Lancers de manuels scolaires : c’est Blanquer le responsable Communiqué de la fédération SUD éducation
https://www.sudeducation.org/Lancers-de-manuels-scolaires-c-est-Blanquer-le-responsable.html

Pour nos retraites, on continue jusqu’au retrait Tract de SUD éducation
https://www.sudeducation.org/Pour-nos-retraites-on-continue-jusqu-au-retrait.html

La farce continue : le Conseil d’État désavoue Blanquer sur les retraites des enseignant-e-s Communiqué de SUD éducation
https://www.sudeducation.org/La-farce-continue-le-Conseil-d-Etat-desavoue-Blanquer-sur-les-retraites-des.html

Tableau partagé pour recenser les écoles en grève dans le 1er degré : https://lite.framacalc.org/Xgo0tTQ2jY

Tableau partagé pour recenser les grévistes dans le 2nd degré :
https://lite.framacalc.org/mobilisation-retraites-dans-le-secondaire-

Intentions de grève pour les enseignant-es du 1er degré

Modèle de déclaration individuelle d’intention de participer à une grève - période 3 - Sud éducation Paris
Modèle de déclaration individuelle d’intention de participer à une grève - période 3 - Intersyndicale

Universités

Extrait du bulletin des luttes de l’Université Paris
Alors que l’AG des personnels reconduit la grève jusqu’à jeudi, quelques nouvelles des UFR les plus mobilisées :
* Cette semaine, les personnels du département des langues occupent leur étage en diffusant aux étudiant·e·s des flyers et inscrivent leurs doléances sur les murs !
* L’UFR de géographie a conçu un magnifique jeu de quilles pour la manifestation de vendredi dernier, et nous prépare une semaine intense de cours alternatifs, qui se clôturera par une déambulation géomorphologique dans Paris. Rendez-vous vendredi 31 janvier à 11H devant la station de RER Cité Universitaire.
* À l’IDUP (institut de démographie), les cours ont été transformés en cours alternatifs organisés avec les étudiant·e·s, n’hésitez pas à consulter leur programme !
* C’est également le cas à l’UFR10 (philosophie et sociologie), où des cours alternatifs auront lieu mardi et jeudi.
* L’UFR d’histoire a rendu visible sa mobilisation en accrochant sur la façade de la Sorbonne une banderole « historiennes et historiens en lutte » !
* Dans l’UFR 04 (arts), une AG prévue le 30 janvier à saint Charles (15h-17h), soyez nombreux·ses !
* Dans l’UFR de mathématiques, suite à une réunion d’information sur la LPPR, le laboratoire SAMM se déclare en lutte !

Université Ouverte - Facs et labos en lutte pour une recherche et un enseignement publics, gratuits et émancipateurs pour tou·tes
https://universiteouverte.org/

INTERPRO PUBLIC/PRIVÉ

On continue, on va gagner ! Tract de Solidaires
https://solidaires.org/On-continue-on-va-gagner

"En avant tout-es" Tract de Solidaires Fonction publique
https://solidaires.org/En-avant-tout-es

Du 27 janvier… jusqu’à la victoire, bulletin des luttes n° 51
https://solidaires.org/Du-27-janvier-jusqu-a-la-victoire-bulletin-des-luttes-no-51

Nos mobilisations seront victorieuses ! Communiqué de l’intersyndicale
https://solidaires.org/Nos-mobilisations-seront-victorieuses

Communiqué intersyndical Fonction publique du 24 janvier
https://solidaires.org/Communique-intersyndical-Fonction-publique-du-24-janvier

Projet de loi retraites le système de retraite de la fonction publique liquidé par le fonds Tract de Solidaires Fonction publique
https://solidaires.org/Projet-de-loi-retraites-le-systeme-de-retraite-de-la-fonction-publique-liquide

Projet de loi retraites : même le Conseil d’État désavoue le gouvernement Communiqué de Solidaires
https://solidaires.org/Projet-de-loi-retraites-meme-le-Conseil-d-Etat-desavoue-le-gouvernement

Nouveaux visuels Solidaires (semaine du 26 au 31 janvier)
https://solidaires.org/Nouveaux-visuels-Solidaires-dont-pour-le-29-janvier

Ville de Paris

Mardi 28 janvier AG centrale à 10h à la mairie du 4e arrondissement
https://paris.demosphere.net/rv/77755

Culture

Mardi 28 janvier 3e AG inter-bibliothèques à 18h à l’Université Paris 8 - Saint Denis

Cartographie de la grève

https://geographesesr.github.io/cartographie-des-mouvements-sociaux/

Radio de la grève

http://acentrale.org/

Caisses de grève

- Caisses de grève dans l’éducation : http://sudeducation75.org/article1318.html
- Caisses de grève interpro ou d’autres secteurs : https://solidaires.org/Caisses-de-greves

ANTIRÉPRESSION

SUD éducation dénonce la répression qui s’abat sur les grévistes Communiqué de SUD éducation
https://www.sudeducation.org/SUD-education-denonce-la-repression-qui-s-abat-sur-les-grevistes.html

Coordination antirépression
07 52 95 71 11 / stoprepression@riseup.net
Comme chaque mardi depuis avril 2016, nous nous réunissons à la Bourse du travail de 18h30 à 21h. Notre réunion hebdomadaire a pour objectif de renforcer les solidarités et les soutiens contre la répression et les violences, dans les quartiers et les manifs.
Lieu habituel : Bourse du travail de Paris


Annonces

Pratique







PNG