Une école sous les gaz lacrymogènes : nous disons STOP !

lundi 3 février 2020
par  Sud éducation Paris
popularité : 1%

Le mardi 28 janvier à 16h30, lors de la manifestation des pompiers, une charge policière a acculé des pompiers dans une rue piétonne se trouvant entre une école élémentaire et une école maternelle de la rue Marsoulan dans le 12e arrondissement de Paris.

Une utilisation massive de gaz lacrymogène a eu lieu alors que des enfants sortaient de l’école et que d’autres, dans l’école, s’apprêtaient à prendre leur goûter. 

Ce n’est malheureusement pas la première fois que la police française fait usage de ses armes à proximité d’enfants : début janvier à Toulouse, c’était à proximité d’une aire de jeu remplie d’enfants que des gaz lacrymogènes avaient été tirés.

La nocivité extrême de ces gaz n’est pourtant plus à démontrer. Outre des dermatites, des démangeaisons, des conjonctivites, ils peuvent provoquer des œdèmes pulmonaires et sont reconnus mortels quand on arrive à un certain degré de saturation de l’air (pour plus d’informations, voir « Qu’est-ce qu’on inhale quand on respire du gaz lacrymogène ? » sur le site de France Culture). 

Les organisations syndicales SNUDI-FO, SUD éducation, CGT Educ’action et CNT-STE condamnent la répression et les violences envers les pompiers et, de manière générale, envers les manifestant·es, et exigent que l’usage de la force et d’armes dangereuses soit proscrite, surtout à proximité des écoles.

Comme les pompiers passaient par le square qui jouxte la cour de l’école maternelle ; les personnels de l’école se sont assuré·es qu’aucun enfant ne soit dans la cour. Grâce à leur sang-froid, la densité des gaz lacrymogènes (qui, ce jour-là, alors qu’ils étaient tirés à Nation ont été ressentis jusqu’à Montreuil) n’a heureusement pas incommodé les élèves mais les parents, les enfants et les personnels éducatifs de la ville et de l’éducation nationale sont choqué·es par ce déploiement de violence.

Stop à la répression du mouvement social !
Stop à l’utilisation de matériel de guerre dans les rues de nos villes !
Retrait immédiat de la réforme de retraite universelle par points !

Communiqué école Marsoulan

Annonces

Pratique







PNG