Deuxième vague de réouverture dans l’académie de Paris

mardi 26 mai 2020
par  Sud éducation Paris
popularité : 1%

Une nouvelle réunion avec le Rectorat s’est tenue ce mardi 26 mai et a permis aux organisations syndicales de poser des questions concernant l’élargissement annoncé de la réouverture des écoles et des établissements scolaires. Voici les principales informations.

SUD éducation Paris avait adressé des questions au Rectorat pour préparer cette réunion :

Questions de SUD éducation Paris
À consulter ici

Même si, officiellement, il faut attendre les annonces du Premier ministre et du Ministère de l’Éducation nationale, le Rectorat se prépare d’ores et déjà à une reprise dès la semaine prochaine, au moins dans les collèges.

La réflexion est en cours concernant la rentrée de septembre 2020

Bilan de la réouverture des écoles

Au cours de la première semaine, 14% des élèves de l’académie ont été accueilli·es dans les écoles (dont 12% en éducation prioritaire).
Actuellement, 18% des élèves inscrit·es sont accueilli·es, dont les 2/3 relèvent des priorités nationales.
Environ un quart des élèves en situation de handicap sont à l’heure actuelle accueilli·es.

607 écoles sur 652 accueillent des élèves (soit 93 %), avec des capacités très variables d’une école à l’autre (notamment en fonction de l’organisation des locaux), et parfois des pressions fortes de la part des parents voire de la mairie d’arrondissement pour augmenter les capacités d’accueil. 15 écoles n’accueillent pas d’élèves en raison du manque d’agents municipaux ; 30 écoles en raison du manque d’enseignant·es.

Les organisations pédagogiques (concernant notamment la répartition du travail en « distanciel » et en « présentiel ») ont été mises en place école par école et validées par les inspecteurs et inspectrices de circonscription.

La consigne a été donnée d’augmenter progressivement, et dès cette semaine, les capacités d’accueil. L’objectif du Rectorat est de bien rouvrir toutes les écoles.

Situation des personnels

Pour l’instant, aucune décision n’a été prise au niveau interministériel concernant la situation des personnels « à risque », des personnels qui vivent avec des personnes « à risque » ou des personnels qui doivent ou font le choix de garder leur(s) enfant(s).

Il semble probable que la situation des personnels « à risque » ou des personnels qui vivent avec des personnes « à risque » ne change pas.
En revanche, rien n’est sûr concernant les personnels qui doivent ou font le choix de garder leur(s) enfant(s), d’autant que le Rectorat ne peut pas s’engager sur l’accueil des enfants de personnels scolarisé·es dans d’autres académies.

En l’attente, il reste possible de continuer à signaler une poursuite du travail à distance ou à solliciter une autorisation d’absence :

Modèle demande d’autorisation d’absence
Modèle de demande de maintien en travail distanciel

Situation des AESH

Les 2/3 des AESH affecté·es dans le 1er degré ont repris leurs fonctions... alors que seul·es 24% des élèves en situation de handicap sont retourné·es à l’école. SUD éducation Paris a signalé qu’il n’était pas acceptable de demander à des AESH de se rendre sur leur lieu de travail alors qu’ils et elles n’avaient pas d’élève à accompagner. Si l’accompagnement des élèves peut se faire à distance et que les AESH sont disponibles, cela doit être privilégié compte tenu de la situation sanitaire.

Le Rectorat a également indiqué les AESH n’accompagnaient pas forcément leurs élèves habituel·les :
- dans le cadre du PIAL, les AESH peuvent être amené·es à accompagner d’autres élèves ;
- sur la base du volontariat, il est « proposé », sous forme d’ordre de mission, aux AESH d’accompagner des élèves qu’ils et elles n’accompagnent pas habituellement.

Concernant le matériel spécifique que SUD éducation Paris avait demandé pour les AESH, le Rectorat signale que 300 visières ont été reçues et commencent à être distribuées. Des surblouses devraient également être disponibles.

Conditions sanitaires de reprise

Pour l’instant, malgré quelques suspicions, aucun cas de Covid-19 n’a été confirmé dans les écoles publiques parisiennes.
Une enseignante contractuelle a en revanche été diagnostiquée positive dans une école privée sous contrat.

Des lingettes désinfectantes ont été livrées dans certaines circonscriptions (à raison d’un paquet par enseignant) ainsi qu’un thermomètre électronique frontal par école.
La seconde livraison de masques permettait de couvrir 15 jours. Les livraisons suivantes devraient continuer à couvrir à chaque fois une période de 15 jours.

SUD éducation Paris a de nouveau rappelé au Rectorat ses obligations réglementaires de protection des personnels et a réaffirmé que le protocole sanitaire national ne pouvait pas être la seule référence (voir notre courrier au Dasen).
À ce titre, SUD éducation Paris a redemandé à ce que des masques FFP2 soient fournis aux enseignant·es et a demandé à ce que des masques soient prévus également pour l’utilisation des transports en commun.

Conditions de reprise dans le 2d degré

Dans le 2d degré, contrairement au 1er degré, ce sont des masques textiles lavables qui seront fournis aux personnels et aux élèves (pour l’instant uniquement pour 2 niveaux de collège et 1 niveau de lycée).
Il s’agit de masques lavables 20 fois qui seront fournis à raison de 4 masques par personnel et par élève... Les personnels et les élèves devront donc laver leur masque au moins tous les deux jours à 60°C, ce qui risque de poser de nombreux problèmes compte tenu de l’équipement variable en machines à laver le linge.

Concernant l’évaluation, aucune note ne sera prise en compte pendant la période de confinement pour les classes à examen.
Les évaluations sont uniquement de nature à fonder une appréciation sur l’assiduité des élèves. Le Rectorat rappelle que le principe de bienveillance doit s’appliquer.

Concernant les assistant-es d’éducation l’académie a reconnu qu’il fallait que du matériel de protection leur soit fourni et qu’ils & elles aient des tâches à accomplir lorsqu’il leur est demandé de revenir dans les établissements.

2S2C

Le Rectorat pousse à ce que les activités relevant des « 2S2C » (le dispositif annoncé au niveau national qui doit prendre en charge une partie des élèves pendant la période de déconfinement avec des activités sportives et culturelles) soient organisées durant les après-midis avec des PVP.
Une consultation est en cours avec l’Usep dans le 1er degré et le l’UNSS dans le 2d degré.

Professeur·es stagiaires et T2

Les procédures d’évaluation et de titularisation restent inchangées.
La visite de l’IEN n’est pas un préalable indispensable au renouvellement mais cette visite est indispensable si le licenciement est envisagé.

Dans tous les cas, si la visite n’est pas possible « en présence », les inspecteurs et inspectrices pourront fonder leur avis sur une visite « à distance » ou sur un entretien avec le ou la professeur stagiaire.

La visite des personnels T2 est maintenue. Si elle n’est pas possible, elle aura lieu au cours de la prochaine année scolaire.


Annonces

Pratique







PNG