Les personnels du lycée Rabelais en grève

dimanche 20 septembre 2020
par  Sud éducation Paris
popularité : 2%

Lundi 21 septembre 2020
À la suite des conditions dans lesquelles se déroulent la rentrée au lycée Rabelais, les personnels étaient en grève ce jour.
Sur les 27 enseignant·es qui devaient être présent·es, 23 étaient en grève.
Après un rassemblement devant le lycée Jacquard et devant le lycée Bergson, les personnels ont poursuivi jusqu’au rectorat où une délégation de 6 enseignant·es et AED a été reçue par la Dasen adjointe, la DRH adjointe, l’inspecteur santé et sécurité et le proviseur du lycée.
Le Rectorat a refusé d’apporter des réponses écrites à nous revendications et une rencontre a eu lieu avec la Région dans l’après-midi.

Les personnels ne vont pas en rester là et réfléchissent d’ores et déjà à de nouvelles actions.

Lundi 14 septembre 2020

Les enseignants et personnels du lycée Rabelais exigent une réponse rapide et claires aux questions et problèmes ci-dessous :

Limitation des effectifs à 25 élèves en 2nde. Le lycée Rabelais est doté de moyens pour 5 classes et a été contraint d’en créer une sixième sur ses propres moyens pour assurer un enseignement de qualité à tous les élèves. Mise en place d’un protocole sur plusieurs années pérennisant les effectifs réduits existant actuellement.

Absence d’un protocole clair et transparent concernant les cas de covid-19 dans la communauté éducative, ouvrant la porte à toutes les rumeurs et toutes les inquiétudes. Des cas ont déjà été identifiés et d’autres sont prévisibles.

• Préparation, dès maintenant, de solutions techniques et humaines pour faire face à de prévisibles fermetures de classe et aux confinements individuels des élèves et des professeurs. Il n’existe actuellement aucune consigne ni protocole.

Condition matérielles de travail : les professeurs de SPC (Sciences physiques et chimie) ne disposent de salle pour certains travaux pratiques. Les installations sportives utilisées sont toujours celles du lycée Rabelais, imposant des trajets longs aux élèves et aux enseignants.

• Une collègue affectée en SNT (Sciences numériques et technologiques) contre sa volonté, discipline qu’elle n’a jamais enseignée auparavant et pour laquelle elle n’a pas reçu de formation spécifique.

Complexité du travail de la vie scolaire, contrainte d’être présente sur deux lieux (Jacquard et Bergson). Nécessité d’en renforcer les effectifs. Absence de salle de permanence spécifique pour les élèves de 2nde au lycée Jacquard. Une seule CPE pour gérer l’ensemble des classes sur les deux sites. Disparition des cours de soutien pour les élèves.

• Pas de renouvellement des contrats étudiants dont disposaient auparavant les AED (ce qui signifie 3 à 4 heures de travail supplémentaire par semaine pour le même salaire). Suppression des pauses en milieu de journée. Difficulté à obtenir la demi-heure légale.

Déséquilibre des emplois du temps des élèves qui ont pour certains 9h de classe avec 30’ de pause pour déjeuner. Encore trop d’élèves ont des soucis d’option ou de spécialité.

Pas d’assistante sociale ni d’infirmière nommées spécifiquement pour Rabelais (alors que de tels moyens existaient), alors que les conditions sanitaires et leurs conséquences sociales pèsent sur nos élèves. Quasi-impossibilité pour les élèves de rencontrer la direction de l’établissement.

• Toujours pas de manuels ni d’information claire quant à leur distribution aux élèves.

• Prise en compte de la souffrance au travail des personnels et enseignants, qui ont subi la brutalité d’une fermeture en cours d’année et une relocalisation imposée et non préparée, entraînant une dégradation des conditions de travail de tous. Plusieurs personnels sont déjà en état de grande souffrance.

• La division sur deux sites (Jacquard et Bergson) impose un surcroit de complexité dans une situation déjà difficile. Les déplacements des élèves comme des professeurs sont longs. La vie scolaire est écartelée. Un regroupement est nécessaire.

Quinze jours après la rentrée, l’accumulation des problèmes ne permet pas un fonctionnement normal du lycée Rabelais. En l’absence d’actions concrètes et de réponses précises d’ici à vendredi 18 septembre sur l’ensemble des points mentionnés ci-dessus, les personnels et enseignants du lycée seront en grève afin de protester contre l’abandon du lycée Rabelais par ses autorités de tutelle, région Île-de-France et rectorat de Paris.

Communiqué AG du lycée Rabelais

Annonces

Pratique