Allègement du protocole : le gouvernement met en danger les personnels, les élèves et leurs familles

vendredi 18 septembre 2020
par  Sud éducation Paris
popularité : 1%

Le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré aujourd’hui à la presse que les mesures de protection et de prévention des élèves et des personnels face à la pandémie de Covid-19 seront revues fortement à la baisse.

Communiqué de SUD éducation
Cliquez sur l’image pour télécharger le communiqué

Le ministre prévoit que lorsqu’un-e élève est testé-e positif ou positive à la Covid-19, il ou elle sera le ou la seul-e de sa classe à faire l’objet d’une mesure d’isolement de seulement sept jours, au motif que les élèves seraient « moins susceptibles » de répandre le virus que les adultes. Les autres élèves seraient dans ce cas supposé-e-s continuer de se rendre dans leur école ou leur établissement. Le gouvernement ne prévoit même pas de faire tester les élèves de la classe ou les personnels (AESH, enseignant-e-s) en contact avec les élèves.

Le gouvernement, incapable de juguler la fièvre, préfère briser le thermomètre. Alors que plus de 2 000 classes sont fermées et que leur nombre est amené à s’accroître durant les prochaines semaines, le ministère met délibérément en danger les personnels, les enfants, et leur famille dans le but de réduire le nombre de salarié-e-s amené-e-s à garder leurs enfants. Pour cela, il est prêt à réduire le protocole sanitaire à une coquille vide.

SUD éducation dénonce l’attitude irresponsable du gouvernement qui passe par pertes et profits une politique de santé publique au nom des intérêts des capitalistes.

Depuis plusieurs mois, SUD éducation revendique la mise en œuvre rapide d’un plan d’investissement d’urgence dans l’éducation, avec notamment une réduction importante des effectifs en classe par un recrutement massif de personnels.

SUD éducation exige le maintien d’un protocole sanitaire raisonnable qui concilie réellement continuité des apprentissages en classe et santé publique.


Annonces

Pratique







PNG