Évaluations nationales & répression : communiqué intersyndical et rassemblement aujourd’hui (06/10/20) à 16h30

mardi 6 octobre 2020
par  Sud éducation Paris
popularité : 2%

Nous avons appris lundi 5 octobre 2020 que plusieurs collègues enseignant·es en CP CE1 étaient convoqué·es aujourd’hui mardi 6 octobre par le DASEN car ils·elles sont suspecté·es de ne pas avoir fait passer les évaluations nationales.

SUD éducation Paris appelle à être présent-es

devant le rectorat de Paris
12 Boulevard d’Indochine, 75019 Paris
Tramway T3b, arrêt Butte du Chapeau rouge
aujourd’hui, mardi 6 octobre 2020
dès 16h30

pour soutenir et accompagner les collègues convoqué-es et rappelle son opposition à ces évaluations nationales.


Ci-dessous, en plein soutien aux collègues convoqué-es, le communiqué de l’intersyndicale parisienne 1er degré, à diffuser largement.
Tract de l’IS en soutien aux collègues convoqué-es, évaluations nationales

DES ENSEIGNANT·ES CONVOQUÉ·ES POUR NON SAISIE DES RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS : INADMISSIBLE !

Même si les personnels du premier degré s’y opposent fortement et même si l’année scolaire 2019/2020 a été des plus tourmentées, les évaluations nationales standardisées CP et CE1 ont été reconduites quasiment à l’identique en cette rentrée 2020.

Comme les organisations syndicales SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SE-Unsa, SUD ducation, CGT Educ’Action et CNT STE l’ont rappelé, et en dépit de ce que la communication gouvernementale s’évertue à faire croire, ces évaluations ne sont un outil ni pour les enseignant·es, ni pour les élèves et leur famille !

En excluant toute remédiation issue des RASED, ces évaluations extrêmement chronophages n’apportent en outre aucune réponse pertinente aux besoins identifiés. Avec le traitement et l’analyse automatisés des résultats, elles entraînent une modification des pratiques enseignantes préjudiciables aux élèves les plus fragiles et marquent une défiance à l’égard du professionnalisme des enseignant·es tout en remettant en cause leur liberté pédagogique.

Et pourtant, alors que Paris vient de passer en zone d’alerte maximale, alors que les enseignant·es et l’ensemble des personnels du premier degré sont en première ligne pour accompagner les élèves et leurs parents malgré les très nombreuses difficultés liées à la situation sanitaire, le Rectorat de Paris a estimé que la passation de ces évaluations est de la première importance et a convoqué des enseignant-es de la veille pour le lendemain.

Le mardi 6 octobre, à partir de 16h30, des enseignant·es sont ainsi sommé·es de se présenter au Rectorat de Paris, école par école.
Les organisations syndicales SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SE-Unsa, SUD éducation, CGT Educ’Action et CNT STE, rappellent leur plein soutien aux collègues, exigent qu’aucune sanction ne soit prise et que les pressions cessent.

Les représentant·es du personnel des organisations syndicales SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SE-Unsa, SUD éducation, CGT Educ’Action et CNT STE seront présentes ce mardi 6 octobre dès 16h30 au Rectorat de Paris pour soutenir et accompagner les collègues convoquées.

AUCUNE MENACE, AUCUNE SANCTION !

Annonces

Pratique







PNG