Un ministère à côté de la plaque : CR du CTA du 8 décembre 2020

mardi 8 décembre 2020
par  Sud éducation Paris
popularité : 6%

Le comité technique académique (CTA) du 8 décembre était consacré aux lignes directrices de gestion relatives aux promotions des personnels, à l’étude de la carte des langues et de la carte des formations professionnelles ainsi qu’à une discussion sur la situation sanitaire.
SUD éducation Paris a exprimé le malaise et la colère légitimes des personnels, confronté·es à une gestion opaque des cas de Covid-19 dans les écoles et les établissements du 2d degré, et à des consignes de reprise à marche forcée données sans concertation et sans tenir compte des alertes qui étaient lancées.

Déclaration de SUD éducation Paris au CTA du 8 décembre 2020
Cliquer sur l’image pour lire la déclaration liminaire

Interpellé sur la question des cités éducatives, le Directeur d’académie indique que ce sujet sera mis à l’ordre du jour d’un prochain comité technique académique, alors que la date butoir pour la remontée des projets sera déjà passées.
Le Rectorat réfléchit d’ores et déjà à deux secteurs pour de nouvelles cités éducatives :
- le secteur Clemenceau - Utrillo - Daniel Mayer dans le 18e arrondissement
- le secteur Villon dans le 14e arrondissement.
La Mairie de Paris réfléchit quant à elle à un projet autour de Belleville.

Pour faire assurer des remplacements dans le premier degré, seul·es 9 contractuel·les ont été recruté·es jusqu’au mois de février et 9 contrats devraient être bientôt signés : le Rectorat a des contrats à disposition (jusqu’à 79 !) mais il peine évidemment à trouver des candidat·es pour des missions de quelques semaines. Les écoles d’affection de ces personnels contractuels seront communiquées aux organisations syndicales.
Par ailleurs, le Rectorat réaffirme qu’aucun groupe d’élèves ne doit être pris en charge par des animateurs ou animatrices sur temps scolaire car la convention 2S2C n’a pas été renouvelée avec la Mairie de Paris.

Le Rectorat est également autorisé à recruter jusqu’à 118 ETP d’AED, jusqu’aux vacances de février.

Concernant le lycée Rabelais, le Rectorat considère que l’arrivée d’une nouvelle équipe de direction et l’intervention de la commissaire du 19e arrondissement vont suffire à apaiser la situation.

S’agissant de l’éducation prioritaire, le Directeur d’académie rappelle que l’expérimentation ne concernera pas l’académie de Paris.

Situation sanitaire

Le Rectorat dresse un bilan rapide de la situation sanitaire :
- le 16 octobre 2020, il y avait 872 cas confirmés ;
- le 25 novembre 2020, il y avait 312 cas confirmés ;
- le 7 décembre 2020, il y avait 150 cas confirmés (106 élèves, 31 personnels de l’éducation nationale et 13 autres personnels).

Concernant la politique de dépistage des personnels, 4 opérations sont en cours :
- 6 barnums ont été montés pour réaliser des tests PCR, pour lesquels les personnels de l’éducation nationale sont prioritaires ;
- 10 lycées parisiens ont été retenus pour des tests antigéniques qui concernent les élèves et les personnels volontaires. Sur les 1100 élèves et adultes qui ont jusqu’à présent été testé·es sur les 8 lycées, seule une poignée a été testée positive ;
- la Dases a mis en place des tests antigéniques systématiques sur la base du volontariat dans 7 écoles. 300 adultes ont été testé·es ;
- un 4e dispositif pourrait concerner les collèges en janvier.

70 établissements ont demandé un plan de continuité pédagogique en distanciel, dont à peu près la moitié ont demandé un dédoublement.
Depuis une dizaine de jours, des établissements ont demandé à ce que le présentiel redevienne la norme. Le Rectorat rappelle que ces demandes doivent correspondre aux souhaits de l’ensemble de la communauté éducative.

À titre exceptionnel, 118 ETP d’AED ont été ouverts par l’académie de Paris.
78 ETP ont d’ores et déjà été délégués : une cinquantaine d’emplois dans des lycées et une quarantaine dans les collèges.

Pour des situations particulières, liées notamment à des dispenses de masque pour des élèves en situation de handicap, le Directeur d’académie rappelle qu’il est possible de se rapprocher de l’IEN-ASH 3 afin de demander des équipements de protection supplémentaires.

Lignes directrices de gestion des promotions

La loi de transformation de la fonction publique écarte progressivement les organisations syndicales de toutes les opérations administratives liées à la carrière : depuis l’an dernier, les commissions paritaires ont été privées de leur droit de regard sur le mouvement et, cette année, elles seront en plus privées de leur droit de regard sur les promotions. Jusqu’à présent, les organisations pouvaient demander des comptes à l’administration sur des refus de promotion ; ce n’est désormais plus le cas.
La discussion à laquelle peuvent participer les organisations syndicales est limitée : il s’agit simplement d’étudier les « lignes directrices de gestion académique » pour les personnels enseignants, pour les personnels ATSS et pour les personnels de direction. Ces lignes directrices seront complétées par des circulaires concernant les calendriers et les procédures, notamment pour les personnels qui choisiraient de décaler leur départ à la retraite pour faire valoir une promotion récente dans le calcul de leur pension de retraite.

Carte des langues

Deux créations de classes bilangues ont été actées :
- anglais/hébreu à Claude Chappe (19e)
- anglais/italien à Paul Bert (14e)

Une LV2 chinois est créée au collège Maurice Ravel ainsi qu’une filière chinois LVA/LVB dans la partie lycée de la cité scolaire. Une LVB chinois est également créée à Henri IV.

Une LVB allemand est créée au lycée Suzanne Valadon (18e).

Carte des formations professionnelles

L’objectif de l’insertion professionnelle est clairement affiché par l’académie et l’évolution de l’offre de formation reflète une inquiétante tendance au développement de la sécurité privée. Un CAP « agent de sécurité » est ainsi créé au lycée Maria Deraismes et un BTS « Management opérationnel de la sécurité » (MOS) est créé au lycée Théophile Gautier.
Au lycée Suzanne Valadon, la 2de pro GA est supprimée au profit d’un renforcement de la 2de pro « métiers de la relation client ».

Informations diverses

  • 15 licenciements seront toujours programmées dans le cadre de la fermeture du Greta M2S : 7 formateurs·trices et 8 personnels administratifs. À la demande de SUD éducation Paris, une nouvelle réunion devrait se tenir d’ici les vacances de fin d’année.
  • À l’occasion du groupe de travail qui s’est tenu le 20 novembre concernant les personnels AESH, une revalorisation indiciaire a été discutée. Le Rectorat en a fixé les contours :


    - l’ensemble des AESH en CDD depuis 3 ans devraient être revalorisés (de l’indice 329 à 334) à date d’effet du 1er septembre 2020 ou à la date anniversaire des 3 ans si celle-ci est postérieure au 1er septembre 2020 ;
    - pour les AESH en CDI depuis moins de 3 ans, la revalorisation concernera le passage de l’indice 330 à l’indice 334 à date d’effet du 1er septembre 2020 ;
    - pour les AESH en CDI depuis plus de 3 ans, la revalorisation concernera le passage de l’indice 334 à l’indice 340.
    En 2021, les AESH en CDI depuis moins de 3 ans, une seconde revalorisation permettra de les faire passer de l’indice 334 à l’indice 340.

  • La DGRH a informé les académies que la création du 7e échelon de la hors classe et les prises en compte de nouvelles dispositions ont obligé à une mise à jour des logiciels de gestion des personnels. Le logiciel intégrant les nouvelles règles sera livré courant décembre et les avancements d’échelon pour 2020-2021 seront effectués après cette date.
  • La rupture conventionnelle s’est mise en place très tardivement dans l’académie du fait de lenteurs du côté de la Fonction publique et du ministère. À l’heure actuelle :


- 43 demandes ont été formulées (1 AESH, 18 pour le 1er degré, 17 pour le 2d degré, 7 pour les personnels administratifs)
- 32 entretiens ont été menés (14 pour le premier degré, 14 pour le 2d degré, 4 pour les personnels administratifs)
- 13 demandes ont été satisfaites (9 pour le premier degré, 3 pour le 2d degré, 2 pour les personnels administratifs)


Annonces

Pratique