AED : Acte 2 de la mobilisation !

samedi 16 janvier 2021
par  Sud éducation Paris
popularité : 1%

Depuis le début de la crise sanitaire les assistant·es d’éducation (AED, AP et APS) sont en première ligne dans les collèges et lycées de l’académie. L’application des protocoles sanitaires est en grande partie confiée aux équipes de vie scolaire et nous devons faire face à la multiplication des tâches et à une exposition particulière aux risques de contamination, sans moyens de protection supplémentaire. Pas de limitation du brassage pour celles et ceux qui doivent gérer l’urgence et jongler avec le manque d’effectif !

Cette situation vient s’ajouter à la précarité de nos contrats : nous sommes sous-payée·s, sans formation et sans perspectives après 6 ans de CDD. Nous devons faire face à tous les excès de la part des chef·fes d’établissements : non-renouvellement abusifs, périodes d’essais déguisées, contrats inférieurs à un an, chantage à l’emploi, traitement infantilisant sont notre quotidien. L’absence de droit à la prime REP/REP+ pour les collègues travaillant en éducation prioritaire est tout à fait emblématique de cette absence de reconnaissance. Nous sommes pourtant essentiels au bon fonctionnement des établissements scolaires.

Tract AED Acte 2
Cliquer sur l’image

Le 1er décembre dernier les assistant·es d’éducation étaient en grève sur l’ensemble du territoire. Dans l’académie de Paris nous étions massivement en grève et plusieurs centaines à nous rassembler à proximité du ministère de l’éducation nationale. Cette mobilisation inédite ne doit pas s’arrêter là !

Des collectifs d’assistant·es d’éducation se sont créés un peu partout sur le territoire, rompant ainsi l’isolement. Des assemblées générales se sont réunies tout au long du mois de décembre ainsi qu’une coordination nationale afin de décider de la suite à donner au mouvement. La décision a été prise d’appeler à une semaine de grève et de mobilisation en amont de la journée de grève intercatégorielle pour les salaires le mardi 26 janvier 2021.

En Île-de-France, le collectif Vie scolaire en colère IDF appelle les assistant·es d’éducation (AED, AP et APS) à se mettre en grève les 25 et 26 janvier 2021.
SUD éducation Paris soutient l’auto-organisation des personnels et appelle les assistant·es d’éducation à se saisir de cet appel. Un préavis de grève spécifique aux AED a été déposé pour la période.

SUD éducation Paris revendique :

- la titularisation sans condition de tous les personnels assistant·es d’éducation qui le souhaitent par la création d’un statut d’éducateur·trice scolaire ;
- l’augmentation des salaires et la baisse du temps de travail ;
- l’obtention de la prime REP/REP+ pour tous les personnels travaillant en éducation prioritaire ;
- le recrutement massif de personnels AED et la fin du recrutement par les chef·fes d’établissement : pour un recrutement académique ;
- l’accès à une formation initiale et continue et l’augmentation du crédit d’heure pour formation ;
- du matériel de protection fourni par l’employeur et le versement de la prime Covid.

En grève les 25 & 26 janvier !

Suivez l’actualité du collectif Vie scolaire en colère IDF :
sur Facebook : vie scolaire en colère IDF
sur Twitter : @ViescolaireE


Annonces

Pratique