Courrier des personnels et parents de l’école Duployé (18e) au DASEN de l’académie de Paris

vendredi 15 janvier 2021
par  Sud éducation Paris
popularité : 7%

Monsieur Le Directeur Académique,

Depuis maintenant plus de 10 mois, les personnels des écoles se sont mobilisés dans un contexte sanitaire exceptionnellement complexe. Nous nous sommes adaptés, toujours dans l’urgence, souvent au mépris de notre propre santé et de la santé de nos proches, pour mettre en oeuvre les consignes de l’Education Nationale et de la Ville.

Courrier des personnels et parents de l’école Duployé (18e) au DASEN de l’académie de Paris

Mais, parce que nous sommes des professionnels engagés, nous avons des avis motivés, un regard privilégié sur nos élèves et une expertise didactique et pédagogique. La journée de grève des ASEM du mois de novembre n’a fait que mettre en exergue les lourdes difficultés d’organisation qui pèsent actuellement sur les écoles.

Nous, personnels enseignants, ASEM, animateurs, parents d’élèves de l’école maternelle Emile Duployé, décidons d’avancer nos propositions et revendications. Nous tenons à ce que l’école soit ouverte tout le temps scolaire pour tous nos élèves. Ces derniers ont souffert du confinement. Les dynamiques de groupe ont été très ardues à remettre en place. Les difficultés scolaires sont encore très nombreuses et nécessitent un lourd travail de fond.

Pour autant, la santé des élèves et des adultes doit être garantie. Elle n’est en aucun cas une variable d’ajustement.

Nous demandons :

- Des masques : chirurgicaux et transparents pour l’ensemble des personnels, nos élèves de maternelle ont besoin de voir l’expression de nos visages ; FFP2 pour les personnels vulnérables.
- Du gel hydro alcoolique fourni par l’Education Nationale. Si aujourd’hui nous disposons de quantité suffisante de gel dans notre école, cela est grâce à notre commande « pharmacie ». Nous ne pouvons passer notre temps à réclamer du gel et nous voir fournir deux flacons par deux flacons.
- Du savon et des essuie-mains en papier et des distributeurs dans chaque classe et en quantité suffisante, cela fait des années que nous réclamons l’installation de ceux-ci.
- L’installation de purificateurs d’air adaptés comme en Allemagne.
- Le complément de notre ASEM a 80% qui n’est plus réalisé depuis 2 ans et le
remplacement des ASEM en arrêt de travail. Il est aujourd’hui impensable dans les
conditions sanitaires actuelles qu’une enseignante se trouve seule avec une classe de 19 élèves de moyenne section pendant toute une journée. La présence des ASEM auprès des élèves doit être la priorité, notamment auprès de notre public très fragile de REP+.
- Des personnels ATE en renfort / des heures supplémentaires pour l’ATE de l’école pour assurer le nettoyage et la désinfection plus fréquente des locaux et du matériel. Nous demandons depuis plusieurs mois un renfort d’heures qui n’est toujours pas attribué.
- Des personnels chargés d’encadrer les élèves pour les aider à appliquer les gestes barrière (notamment le nettoyage des mains pour lequel des élèves de maternelle ne peuvent pasêtre autonomes), de gérer les flux dans les circulations et à l’ouverture des portes de l’école (début et fin de journée).
- Un accès prioritaire à des tests rapides pour l’ensemble de la population, pour l’ensemble des personnels des écoles et des élèves tout comme un dispositif de remontée des cas positifs efficient et transparent.

D’autre part, sur le plan pédagogique, nous demandons la prise en compte des besoins spécifiques de notre école. Outre le contexte sanitaire et les effets du confinement sur nos élèves, nous accueillons un public très fragile et avons besoin d’un accompagnement spécifique afin d’accueillir des élèves aux besoins et aux parcours particuliers.
Nous réclamons :
- Le renfort très significatif de l’intervention du RASED au sein de notre école maternelle. Les missions de nos collègues ont été resserrées sur l’école élémentaire. Or, nous avons besoin des enseignants spécialisés pour accompagner au mieux nos élèves qui ont d’importants besoins. Ces personnels n’ont pas à se voir imposer des missions de remplacement des enseignants absents, ils doivent au contraire être sur le terrain auprès des enseignants des classes.
- Le renforcement de la médecine scolaire afin que le suivi de tous les élèves se poursuivent. Les visites médicales demandées par les enseignants, notamment de la détection de troubles menant à une reconnaissance de handicap, ne peuvent être remises à plus tard.
- Un accompagnement et une formation pédagogique spécifique correspondant à notre public. Dans le contexte particulier de cette année, la poursuite d’une formation continue planifiée en amont et déconnectée de nos besoins ne nous semble pas pertinente. De plus les conditions matérielles ne sont pas réunies pour la tenue de formation à distance.
- L’ouverture de la liste complémentaire afin d’avoir à nos côtés des enseignants en renfort (plus de maîtres que de classes) pour aider les élèves les plus en difficulté à prendre leur place dans le groupe et dans les apprentissages.
- Des enseignants remplaçants afin d’assurer ce qui est dû aux élèves et aux personnels : la continuité des apprentissages pour les uns ; des conditions de travail correctes pour les autres mais aussi éviter le brassage des élèves dû à leur répartition en cas d’absence d’un membre de l’équipe pédagogique.

Pour garantir la sécurité de tous et la réussite de tous nos élèves, nous souhaitons simplement obtenir les moyens d’exercer notre métier.

Veuillez croire, Monsieur le Directeur académique, en notre attachement au bon fonctionnement du service public d’Education Nationale.

Les personnels enseignants, ASEM, animateurs, parents d’élèves de l’école maternelle du 27 rue Emile Duployé.


Annonces

Pratique