Foire aux questions Covid-19 [màj 28/03]

dimanche 28 mars 2021
par  Sud éducation Paris
popularité : 3%

La situation sanitaire actuelle et sa gestion chaotique par le ministère de l’Éducation nationale suscite de nombreuses questions. Nous avons essayé de répondre aux différentes questions que nous recevons, à partir de la dernière version de la Foire aux questions du Ministère, à laquelle nous avons ajouté nos recommandations syndicales et nos conseils sanitaires.



Voir aussi

- Suivi de la situation sanitaire
- Comment exercer son droit d’alerte et son droit de retrait ?
- Situation sanitaire dans l’éducation : il y a urgence !

Cas contact ?

Je suis cas contact avec une personne qui vit sous le même toit que moi, que dois-je faire ?
Réaliser un test antigénique le jour même de l’information de la positivité de la personne et faire un test PCR 7 jours après. Même si je suis négatif-ive à ce PCR, je dois encore rester isolé-e 7 jours après la fin des symptômes de la personne qui vit sous le même toit que moi. Pendant ce laps de temps, il faut rester à l’isolement et n’en sortir que si les résultats du test PCR sont négatifs. Pendant l’isolement, l’Éducation nationale voudrait me considérer comme étant en télétravail. Pourtant, le télétravail, dans la Fonction publique, ne peut être mis en place qu’à la demande de l’agent-e. Je peux donc demander à être placé-e en autorisation d’absence ou je peux demander un arrêt de travail via ce lien.

Je suis cas contact officiel (réception message audio ou SMS de la CPAM) avec une personne vivant en dehors de mon foyer que dois-je faire ?
Réaliser un test antigénique le jour même ou le lendemain de la réception du message. Refaire un tests PCR 7 jours après le dernier contact (et pas après la réception du SMS de la CPAM). Pendant ce laps de temps rester à l’isolement et n’en sortir que si les résultats du test PCR sont négatifs. Pendant l’isolement, l’Éducation nationale voudrait me considérer comme étant en télétravail. Pourtant, le télétravail, dans la Fonction publique, ne peut être mis en place qu’à la demande de l’agent-e. Je peux donc demander à être placé-e en autorisation d’absence ou je peux demander un arrêt de travail via ce lien.

Je sais que je suis cas contact mais je n’ai rien reçu d’officiel (appel ou SMS de la CPAM), que dois-je faire ?
Faire un test antigénique sans attendre la réception officielle du message de la CPAM. Demander à la personne qui est positive et avec qui j’ai été en contact si elle m’a bien signalé-e à l’ARS ou à la CPAM (il y a parfois des oublis). Sinon, lui demander de le faire. Si oui attendre leur appel ou SMS (cela peut prendre 24 h). Signaler à votre entourage (et donc aussi sur votre lieu de travail) que vous êtes cas contact afin que les personnes disposent des informations nécessaires pour déclencher ou pas des mesures d’autoprotection.
CONSEIL : prendre contact avec votre médecin pour expliquer situation et bénéficier d’un arrêt préventif ou bien, si vous ressentez des symptômes, suivre la procédure expliquée sur ce lien.

J’ai mangé avec un-e collègue positif-ive, que dois-je faire ?
Faire un test antigénique sans attendre la réception officielle du message de la CPAM. Demander à la personne qui est positive et avec qui j’ai mangé de me signaler à l’ARS ou à la CPAM (il y a parfois des oublis). Signaler à votre entourage (et donc aussi sur votre lieu de travail) que vous êtes cas contact afin que les personnes disposent des informations nécessaires pour déclencher ou pas des mesures d’autoprotection.
CONSEIL : prendre contact avec votre médecin pour expliquer situation et bénéficier d’un arrêt préventif ou bien, si vous ressentez des symptômes, suivre la procédure expliquée sur ce lien.

Pourquoi ne suis-je pas déclaré-e officiellement cas contact à risque alors que j’ai été au contact d’une personne positive ?
- soit la Dases ou l’ARS considère que vous n’entrez pas dans le cadre permettant de vous déclarer cas contact parce que le contact n’est pas considéré comme rapproché ou n’a pas duré assez longtemps ou parce que vous et la personne positive portiez votre masque. Voir sur ce lien qui est considéré-e contact à risque et qui ne l’est pas ;
- soit vous avez été oublié-e (oubli de déclaration par la personne positive ou oubli par la Dases, l’ARS ou la CPAM qui sont débordées).
CONSEIL : FAIRE UN TEST ET voir la question "Je sais que je suis cas contact mais je n’ai rien reçu d’officiel"

J’ai des symptômes mais je n’arrive pas à avoir RDV avec mon médecin pour m’arrêter.
Il faut se déclarer sur le site ameli santé pour bénéficier d’un arrêt de travail généré automatiquement le temps de se faire tester et d’avoir les résultats (4 jours maximum). La procédure est expliquée sur ce lien.

Je suis positif-ive, mes élèves sont-ils/elles cas contacts ?
Non, car je suis sensé-e avoir gardé mon "masque ayant un niveau de filtration de 90%" (nous reprenons les termes du ministère) fourni par l’EN. Je suis également sensé-e avoir respecté les gestes barrières, ouvert les fenêtres, maintenu les distances. Donc mes élèves ne seront pas considéré-es cas contacts à risque par la Dases ou l’ARS.
CONSEIL : face au variant anglais le masque de l’EN n’est pas suffisant, c’est ce que disent plusieurs scientifiques, surtout s’il baille beaucoup d’où le conseil de porter 2 masques ou d’avoir un FFP2. De plus, avec la charge mentale que nous avons et la réalité de la classe, les gestes barrières ne peuvent pas toujours être respectés. Faire une fiche RSST précisant les inquiétudes vis à vis des élèves et prévenir soi-même nos parents d’élèves et personnels de l’école de notre positivité afin que chacun-e dispose d’informations lui permettant d’exercer son libre arbitre (tests ou pas, renforcement gestes barrières au quotidien...)

Je suis en maternelle. Un-e élève de ma classe est positif-ve, suis je cas contact ?
Non, car je suis sensé-e porter mon "masque ayant un niveau de filtration de 90%" fourni par l’Éducation nationale. Tou-te-s les élèves sont par contre considéré-es comme cas contacts.
Si 3 élèves de ma classe sont positifs-ives une étude approfondie sera toutefois menée pour déterminer si les personnels ayant agi dans la classe peuvent être contacts à risque ou pas.

Je suis en élémentaire. Un-e élève de ma classe est positif-ve, suis-je cas contact ?
Non, car je suis sensé-e avoir gardé mon "masque ayant un niveau de filtration de 90%" (nous reprenons les termes du ministère) fourni par l’EN. Je suis également sensé-e avoir respecté les gestes barrières, ouvert les fenêtres, maintenu les distances.
Si 3 élèves de ma classe sont positifs-ives une étude approfondie sera toutefois menée pour déterminer si les personnels ayant agi dans la classe peuvent être contacts à risque ou pas.
CONSEIL : face au variant anglais le masque de l’EN n’est pas suffisant c’est ce que disent plusieurs scientifiques, surtout s’il baille beaucoup d’où le conseil de porter 2 masques ou d’avoir un FFP2. De plus, avec la charge mentale que nous avons et la réalité de la classe, les gestes barrières ne peuvent pas toujours être respectés. Faire une fiche RSST précisant ces inquiétudes

Plusieurs cas d’adultes positifs dans mon école, qui est cas contact ?
Sont considérées comme "cas contacts à risque" par la Dases ou l’ARS les personnes qui se trouvaient dans le même lieu que la personne positive sans port de masque croisé, donc en général pour les repas, les goûters, des soins...

Quand un-e élève est possiblement cas contact qui doit être informé-e ?
Le directeur ou la directrice de l’école dans le premier degré et le ou la chef-fe d’établissement dans le second degré prévient les responsables légaux de l’élève possiblement cas contact et lui demander, par mesure de précaution, de ne pas venir à l’école ou dans l’établissement jusqu’à la validation par la Dases ou l’ARS.

Je suis AESH, l’enseignant-e de la classe où j’accompagne un-e élève est positif-ive, suis-je considéré-e cas contact ?
Non, sauf si nous avons eu un contact prolongé (au-delà d’un quart d’heure) sans masque.

Je suis AESH, l’élève que j’accompagne et avec lequel ou laquelle je ne peux maintenir de distanciation physique et qui a du mal à porter le masque correctement est positif-ve. Suis-je cas contact ?
Officiellement non grâce aux supers pouvoirs du masque Éducation nationale. Nous vous conseillons cependant de remplir une fiche RSST pour signaler la situation et le fait que les gestes barrières ne peuvent être respectés lors de l’accompagnement. Nous vous conseillons également de faire des tests comme si vous étiez cas contact officiel et de vous déclarer via ce lien au moindre symptôme.

Si j’ai un arrêt de travail pour suspicion de covid-19 ou covid-19 aurais-je des jours de carence ?
Non, les décrets en vigueur ont suspendu le jour de carence jusqu’au 31 mars 2021 et le ministère de la Transformation de la Fonction publique a annoncé que cette disposition serait prolongée jusqu’au 1er juin 2021.

Ma classe est fermée

Un-e élève de ma classe est positif-ive, combien de temps ma classe va t-elle fermer ?
7 jours

En cas de fermeture de ma classe à quoi suis-je tenu-e en terme de continuité pédagogique ?
L’Éducation nationale voudrait me considérer comme étant en télétravail. Pourtant, le télétravail, dans la Fonction publique, ne peut être mis en place qu’à la demande de l’agent-e. Je peux donc demander à être placé-e en autorisation d’absence. Vous n’êtes donc tenu-e à rien et on ne peut vous imposer de travailler à distance même si cela n’interdit bien sûr pas de communiquer avec vos élèves.

Je suis AESH, la classe où est l’élève que j’accompagne est fermée car il y a eu un cas positif, que se passe-t-il pour moi ?
Je dois tout d’abord m’assurer que j’ai bien été pris-e en compte lors de l’identification des cas contacts. Si je ne suis pas cas contact à risque, je peux me rapprocher du pilote du PIAL et attendre ses consignes. Il ne peut pas m’être demandé de faire acte de présence dans l’établissement scolaire ou de m’occuper d’un autre élève.

Ma classe est fermée, peut-on exiger de moi que je me rende chaque jour sur mon lieu de travail ?
Si ma classe est fermée, je peux faire valoir le fait que j’assure l’enseignement à distance et, dans ce cas, je n’ai pas à me rendre sur mon lieu de travail. Sinon, je peux me rendre sur mon lieu de travail pour filer un coup de main mais, dans tous les cas, je n’ai pas à faire une double journée de travail, sur place et à distance.

Ma classe est fermée peut on exiger que je remplace un-e collègue absent-e non remplacé-e ?
Si vous assurez une continuité pédagogique pour vos élèves vous ne pouvez vous mettre dans une situation de double travail. Par ailleurs, toute demande de changement de mission (et effectuer un remplacement en est un) doit venir de l’IEN ou du chef d’établissement et être formulée par écrit. Si un tel ordre venait, contacter immédiatement le syndicat.

La classe de mon enfant est fermée

L’école ou la classe de mon enfant est fermée, dans quelle situation administrative suis je pour le/la garder ?
Si vous devez garder votre enfant, cela peut vous placer dans l’impossibilité d’assurer un quelconque travail à distance. Vous êtes alors placé-e en autorisation spéciale d’absence (ASA). Vous devez fournir :
• un justificatif de l’établissement attestant que l’enfant ne peut être accueilli-e ou d’un document de l’Assurance maladie attestant que votre enfant est considéré-e comme « cas contact » ;
• une attestation sur l’honneur vous êtes le seul ou la seule des deux parents demandant à bénéficier d’un arrêt de travail pour les jours concernés.
Lorsque vous gardez votre enfant, vous n’êtes tenu-e à rien et on ne peut vous imposer de travailler à distance même si cela n’interdit bien sûr pas de communiquer avec vos élèves.

Pressions hiérarchiques

Mon/ma chef.fe d’établissement veut m’imposer une réunion en présentiel.
Les réunions en présentiel regroupant plus de 6 personnes doivent se tenir à distance. Celles regroupant moins de 6 personnes peuvent se faire en présence mais dans le respect des gestes barrières, de la distanciation, du port du masque...

Suis je obligé-e d’aller à la piscine ?
Si je considère que cette activité présente des risques (promiscuité dans les vestiaires ou pendant l’activité, humidité ambiante), je peux décider de ne pas emmener mes élèves à la piscine. Le Directeur d’académie a rappelé qu’il n’y avait pas d’obligation.

Suis-je tenu-e d’assurer un enseignement à distance aux élèves isolé-es car cas contact ?
Le télétravail, dans la Fonction publique, ne peut être mis en place qu’à la demande de l’agent-e. Vous n’êtes donc tenu-e à rien et on ne peut vous imposer de travailler à distance même si cela n’interdit bien sûr pas de communiquer avec vos élèves.


Annonces

Pratique