Projet affelnet : des mesures précipitées & toujours inégalitaires !

mercredi 14 avril 2021
par  Sud éducation Paris
popularité : 4%

Alors que la crise sanitaire continue et que son impact sur les établissements scolaires, sur les élèves et sur les enseignant⋅es, ne cesse d’être minorée voire ignorée par le Ministère de l’Éducation Nationale.

Alors que la baisse des moyens dans les collèges et les lycées se poursuit à travers la diminution de la dotation horaire globale et des postes (2070 heures supprimées à la rentrée 2021).

Alors que la nouvelle carte Affelnet et les nouveaux principes d’affectation des collégien⋅nes en lycée, censés s’appliquer dès cette année, est largement critiquée par les parents, les élu⋅es et les organisations syndicales, inquiets des conséquences de cette mise en place.

Malgré tout cela, le rectorat n’a procédé lundi 12 avril lors du comité de suivi de la réforme Affelnet seconde, qu’à des ajustements à la marge visant à « rectifier le tir » dans dix collèges sur tout Paris !

N’écoutant aucun des appels à geler la réforme en cours et à organiser une réelle concertation pour la définition des règles d’affectation des collégien⋅nes à Paris, le rectorat de Paris a justifié son action uniquement par l’échec de la précédente réforme.

Cette méthode ne peut être acceptée. Pour une affectation sans processus sélectif, pour une véritable égalité entre les élèves, SUD éducation Paris demande :

- des moyens supplémentaires en heures et en poste pour tous les lycées ;
- la suppression de la réforme du lycée qui conduit de fait à établir des lycées de niveau, avec la prise en compte de plus en plus importante des épreuves continues et la diminution de la part des épreuves nationales ;
-  l’arrêt du financement des établissements privés qui contribuent à la création de lycées d’excellence et captent une grande partie des collégien⋅nes parisien⋅nes favorisé⋅es (la moitié des lycéen⋅nes parisien⋅nes sont dans le secteur privé).

Communiqué Affelnet
Cliquez sur l’image pour télécharger le pdf

Pour un lycée égalitaire !

Pour favoriser l’égalité du droit à l’éducation, la réduction des effectifs par classe et la mise en place de dédoublements systématiques sont des exigences essentielles, à l’opposé de la politique d’austérité, de suppression de postes et d’autonomie des établissements.

Plus la scolarité est commune, moins elle est inégalitaire : SUD éducation inscrit son combat dans la perspective de l’abolition du système hiérarchisé actuel qui fonctionne sur un modèle d’orientation et de sélection des élèves.

Nous portons un projet de lycée unique polytechnique, avec un enseignement qui garantisse à tou⋅te⋅s les élèves l’appropriation de tous les types de savoirs – qu’ils soient manuels, techniques, artistiques ou théoriques – reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices.


Annonces

Pratique