Bilan de la rentrée 2021 - CTA du 12 octobre 2021

mardi 12 octobre 2021
par  Sud éducation Paris
popularité : 7%

Le comité technique académique (CTA) du 12 octobre était consacré au bilan de la rentrée ainsi qu’au bilan des opérations de mobilité et des opérations de promotion dans le 1er degré et le 2d degré. C’était l’occasion aussi, pour SUD éducation Paris, de faire son propre bilan de la mise en œuvre catastrophique des chantiers ministériels, que ce soit dans les écoles ou les établissements du 2d degré.

Déclaration de SUD éducation Paris au CTA du 12 octobre 2021
Cliquer sur l’image pour lire la déclaration

Comme chaque année, un certain d’assistant·es d’éducation (AED) n’a pas reçu de salaire normal au mois de septembre du fait de retards dans la transmission des pièces administratives entre l’établissement dans lequel ils et elles travaillent et l’établissement mutualisateur qui assure la gestion de la paie. Des « acomptes » ont déjà versés aux AED concerné·es mais les AED qui n’ont toujours rien reçu ne doivent pas hésiter à contacter SUD éducation Paris.

Situation sanitaire

La situation sanitaire s’améliore dans l’académie.
Au 11 octobre, il y avait eu 65 classes fermées au cours des 7 jours précédents alors qu’il y avait plus d’une centaine de classes fermées au mois de septembre.

346 établissements du 2d degré sont concernés par la campagne de vaccination.
3 modalités ont été retenues :
- création d’un centre éphémère de vaccination dans l’enceinte de l’établissement scolaire ;
- déplacement des élèves vers un centre de vaccination ;
- déplacement des élèves vers un autre établissement, centre éphémère de vaccination.

La 1re campagne a démarré le 9 septembre et s’est terminée le 10 octobre.
Moins de 4000 personnes ont été vaccinées à l’issue de cette campagne...

S’agissant des tests salivaires dans les écoles, la cible est à 17 000 tests par semaine mais cette cible n’est, jusqu’à présent, pas atteinte.
Au moment des vacances d’automne, 58% des écoles devraient avoir bénéficié d’un dépistage ponctuel.

En lycée professionnel, les élèves qui sont soumis·es au passe sanitaire ou à l’obligation vaccinale dans le cadre de leur période de formation en milieu professionnel (PFMP) et qui ne répondent pas à cette obligation ne pourront pas valider leur PFMP mais devraient être accueilli·es dans leur établissement pendant la période des stages.

La rentrée dans le 1er degré

La rentrée 2021 est marquée par une baisse record de plus de 6000 élèves dans le 1er degré public (-5,1%).
En 10 ans, l’académie de Paris a perdu près de 25 000 élèves (soit -18%).

La moyenne d’élèves par classe s’établit à 20,5 (22,8 hors classes dédoublées).

Cette situation a beau être inédite, il n’en reste pas moins que le nombre moyen d’élèves par classe et le nombre d’élèves par enseignant sont notoirement plus élèves en France que dans les autres pays européens, où les classes regroupement en moyenne moins voire beaucoup moins que 20 élèves.

La rentrée dans le 2d degré

Les effectifs dans le 2d degré restent globalement stables avec une baisse de 0,7% en un an (soit un peu plus de 900 élèves).
La baisse est plus marquée dans les collèges (-600 élèves) que dans les lycées, hormis dans les lycées professionnels où l’érosion des effectifs se poursuit.

La rentrée de l’école inclusive

À la rentrée 2021, il y a environ 11 130 élèves en situation de handicap dans l’académie de Paris mais le taux d’accompagnement n’est que de 80%.
Parmi les élèves qui devraient être accompagné·es, 450 élèves ne bénéficient toujours pas d’un accompagnement.
Pendant l’été 2021, 300 AESH ont démissionné (démissions qui n’ont été compensées que par 254 recrutements) et 400 nouveaux et nouvelles élèves ont eu une notification de la MDPH.
L’actualisation de la grille indiciaire des AESH sera effective sur la paye de novembre mais aura un effet rétroactif au 1er septembre.

Le Ministère, friand de chiffres et d’une utilisation optimale des moyens qu’il daigne consentir pour l’accompagnement des élèves, demande à l’académie de Paris que le nombre d’élèves par AESH monte à 5,3 alors que l’académie de Paris est à l’heure actuelle à 4,7 élèves par AESH...

Orientation

Les affectations en 6e sont en baisse en raison de l’érosion démographique et les réaffectations administratives (c’est-à-dire les affectations dans un autre collège que le collège de secteur) sont elles aussi en baisse.

La nouvelle procédure d’affectation en 2de GT a permis d’affecter 95,7% des élèves (94,7% l’année dernière) et a permis d’augmenter le nombre d’élèves boursiers dans les lycées dont l’indice de positionnement social est élevé.

Pour ParcourSup, 92% des lycéens et lycéennes de terminale ont reçu une proposition.

Bilan du mouvement 1er degré

Depuis la loi de transformation de la Fonction publique, les organisations syndicales ne sont plus associées à la vérification des opérations du mouvement.
Les résultats qui sont donc communiqués aux personnels ne peuvent pas être contrôlés et, cette année, aucun recours lié au mouvement intradépartemental n’a été satisfait.

Au mouvement interdépartemental, le taux de satisfaction des demandes de mutation est de 8% alors qu’il était largement plus haut il y a encore quelques années.
Les demandes d’ineat/exeat sont en revanche plus facilement satisfaites car les demande d’exeat sont accordées après 2 ans de disponibilité.

L’augmentation des postes à profil et en particulier le profilage des postes de direction d’écoles Rep+ ou d’écoles les plus défavorisées a des conséquences désastreuses. En effet, ces postes n’ayant pas été pourvus, ce sont des directrices et directeurs intérimaires qui se retrouvent sur ces écoles qui figurent pourtant parmi les plus difficiles de Paris.

Bilan du mouvement 2d degré

Le taux de recours ayant obtenu une réponse favorable suite aux opérations de mouvement dans le 2d degré est de 4,5%.
Une demande d’annulation de mutation a obtenu satisfaction.
Une demande de mutation non satisfaite a permis d’obtenir une affectation provisoire et une bonification pour le mouvement suivant.

Bilan des promotions

Depuis la loi de transformation de la Fonction publique, les organisations syndicales ne sont plus non plus associées à la vérification des opérations de promotion.

Les barèmes du dernier promu et de la dernière promue ne sont plus communiqués par l’administration.

Évaluation des établissements et des écoles

En 2020-2021, 44 collèges étaient initialement engagés dans l’opération d’évaluation mais cette évaluation n’a été réalisée que dans 24 collèges.
Pour l’année scolaire 2021-2022, 62 établissements du 2d degré (33 collèges, 14 LGT, 12 LP et 3 établissements privés) vont être évalués.
L’auto-évaluation se déroule de septembre jusqu’au 15 février.
L’évaluation externe sera menée de mars à mai.

Dans le 1er degré, l’expérimentation se déroule de septembre à début décembre.
À Paris, deux regroupements sont concernés : l’école maternelle 155 Parmentier ainsi que l’école élémentaire 159 Parmentier d’une part et l’école maternelle Hôpital Saint-Louis ainsi que l’école élémentaire Hôpital Saint-Louis d’autre part.


Annonces

Pratique