Un collègue menacé de se voir interdire d’exercer en tant que maître-formateur.

Rassemblement mercredi 25 juin à 7h50 devant le rectorat, 94 avenue Gambetta 75020, lors de la convocation de Dominique Piveteaud chez l’IA.
jeudi 19 juin 2008
par  sud75
popularité : 8%

Communiqué intersyndical

Dominique Piveteaud, maître-formateur depuis 1996, enseignant depuis 2001 en CP à l’école élémentaire d’application (ZEP, groupe 5) à la Goutte d’Or, vient de se voir signifier par Monsieur l’Inspecteur d’Académie qu’il ne serait plus autorisé à exercer sa fonction de maître-formateur dès la rentrée prochaine, la conséquence de cela étant l’obligation pour lui d’aller exercer dans une autre école, sur un poste ordinaire.

Dominique Piveteaud avait refusé de se faire inspecter par l’ICC de sa circonscription. Il ne s’agissait en aucun cas d’une prise de position idéologique, il n’avait jusqu’alors jamais refusé l’inspection. Dominique Piveteaud avait argué pour justifier ce refus du manque patent de bienveillance à son égard, tangible notamment dans l’expression d’un empressement à l’inspecter subitement, faisant dans un premier temps fi du protocole qui consiste à proposer aux IMF une double inspection.

L’étonnement est d’autant plus grand que Dominique Piveteaud avait reçu les félicitations de la hiérarchie, ICC, inspectrice chargée des IUFM et inspecteur d’Académie suite à sa précédente inspection en 2005/2006.

Dominique Piveteaud avait récemment pris part aux débats autour de la mise en place de divers dispositifs, souvent mis en œuvre dans la précipitation. Ces échanges avaient fait apparaitre des divergences de points de vue entre lui et son ICC. Sans doute la sanction prononcée vise-t-elle à punir ces prises de position jugées incompatibles avec l’exercice de la profession.

Dominique Piveteaud met son engagement et ses convictions au service de l’Ecole. Il a participé activement à la démonstration qu’il était possible de faire réussir tous les élèves et met en œuvre dans sa classe ce qu’il construit par ailleurs, au sein de mouvements pédagogiques ou dans le cadre de son engagement syndical.

Que l’on partage ou non ces convictions, il apparait inadmissible qu’un collègue soit sanctionné pour avoir exprimé des idées sans jamais sortir du cadre prescrit.

Nous en appelons à la solidarité de toute la profession et demandons à chacun de prendre position contre toute sanction.

Vous pouvez dès à présent adresser vos lettres de soutien par fax à l’école,

01 42 23 43 60, en utilisant le modèle téléchargeable ou en en rédigeant une vous-même.

Pour trouver les modèles de lettres et vous tenir informé de la mobilisation :

modèle à télécharger en format .doc

Nous ferons appel au soutien massif de la profession lors de la prochaine audience chez monsieur l’Inspecteur d’Académie, mercredi 25 juin à 8h. Nous vous invitons d’ores et déjà à penser à l’organisation de délégations pour venir soutenir le collègue. Un préavis de grève sera déposé pour ce jour.

SUD éducation*

SNUipp *

*Syndicats représentés lors de l’audience avec l’IA. Contact est pris avec les autres syndicats parisiens


27/06/2008 : Pétition de soutien


Annonces

Solidarité


PNG

PNG