Dénonçons la « CONSULTATION » DU MERCREDI 15 OCTOBRE

jeudi 9 octobre 2014
par  Sud éducation Paris
popularité : 1%

Le ministère nous convoque pour recueillir notre avis sur les nouveaux programmes et le socle commun. On devrait donc s’en réjouir …… on nous demanderait enfin notre avis sur l’organisation de notre travail !

Mais, sachant que le ministère demande que tous les documents produits par ces consultations lui soient remontés à la mi-octobre, on ne voit pas comment nos avis pourraient être pris en compte.

Ne s’agirait-il pas tout simplement d’une opération de communication, qui n’hésite pas à supprimer une journée de classe aux enfants alors que l’an dernier il fallait absolument rattraper une journée de pré-rentrée !!!

On ne peut que penser qu’il s’agit encore, comme lors des consultations précédentes, d’une belle mascarade !

En conséquence, SUD EDUCATION, appelle les collègues :

- à ne faire remonter aucun compte-rendu de cette « consultation ». Quoiqu’en disent certain-e-s IEN, nous ne sommes pas obligés de le faire.

- à refuser d’éditer des listes d’enfants susceptibles d’être présents le matin et à la cantine ce jour là, demande du DASEN hier aux directeurs-trices. Nous sommes instantanément intervenus pour qu’il retire cette demande inadmissible qui concerne la ville de Paris.

- à mettre à profit ce temps de présence obligatoire pour tenir une réunion de concertation sur un sujet de leur choix ou établir des cahiers revendicatifs et les faire remonter.

Les sujets ne manquent pas :

- remplacement des enseignant-es absent-es

- antennes de RASED réduites

- formation continue au rabais

- télé-travail

- conditions de scolarisation des élèves porteurs de handicap

- manque ou absence d’heures d’AVS

- rythmes scolaires nuisibles à tou-te-s