COMMUNIQUE : 12 ans après sa création, le syndicat SUD Éducation est empêché d’élection par le maire de PARIS

mercredi 8 octobre 2008

SUD Éducation Paris a déposé des listes pour les élections aux Commissions Paritaires du Département de Paris des 13 et 14 Novembre.

Monsieur DELANOÉ, a rejeté nos listes jugeant qu’après plus de 12 ans d’existence nous ne sommes pas représentatifs. Or, depuis 12 ans SUD Éducation est jugé représentatif du personnel ouvrier par l’éducation Nationale et la Région île-de-France . Le maire profite du transfert des ouvriers de l’Éducation Nationale vers des collectivités territoriales par une loi de décentralisation que nous combattons pour tenter de se débarrasser de nous.

EN FAIT, DELANOÉ ET LA MAIRIE SOCIALISTE ONT PEUR DU SYNDICAT SUD :

- parce qu’il est un syndicat de lutte ;

- qu’il refuse la cogestion ;

- qu’il est un syndicat indépendant de tout parti politique ;

- que les représentants de SUD ne signeront pas d’accord dans le dos des travailleurs.

En nous interdisant à Sud de représenter les personnels, DELANOÉ veut choisir les syndicats qui seront ses interlocuteurs.

Interdire aux personnels décentralisés travaillant dans les collèges de choisir Sud Éducation est une atteinte à la démocratie et à la liberté syndicale. C’est pourquoi Sud Éducation a déposé un recours devant le tribunal administratif et appelle les personnels à se mobiliser pour faire respecter leurs droits.

CONTRE LA COGESTION ET LE CLIENTELISME, REAFIRMEZ LES VALEURS DU SYNDICALISME DE LUTTE



Annonces

Solidarité


PNG

PNG