Articles publiés dans cette rubrique

mardi 26 mai 2020
par  Sud éducation Paris

Deuxième vague de réouverture dans l’académie de Paris

Une nouvelle réunion avec le Rectorat s’est tenue ce mardi 26 mai et a permis aux organisations syndicales de poser des questions concernant l’élargissement annoncé de la réouverture des écoles et des établissements scolaires. Voici les principales informations.

vendredi 22 mai 2020
par  Sud éducation Paris

Bas les masques ! Le Rectorat met les personnels en danger

En savoir plus sur les différents types de masques et comprendre pourquoi les masques fournis par le Rectorat ne protègent pas réellement.
Mise à jour suite à la réunion du 26/05 Le Rectorat a indiqué quels seraient les masques fournis dans le 2d degré.

dimanche 17 mai 2020
par  Sud éducation Paris

L’académie de Paris face à la réouverture

Mise à jour du 17/05
- Communiqué AESH : des garanties sanitaires urgentes
- Communiqué Retour des AED et AP au travail : inutile et dangereux

Mise à jour du 13/05 Compte rendu du CDEN exceptionnel

Le Rectorat affirme que 601 écoles, soit plus de 90 % des écoles de l’académie de Paris, devraient rouvrir jeudi 14 mai. Cela représenterait 23 % des élèves.
À partir du 25 mai, « tous les élèves ont vocation à retrouver le chemin de l’école ».

jeudi 14 mai 2020
par  Sud éducation Paris

Examens 2020 : les positions de Sud éducation

Compte-tenu de la crise sanitaire en cours dont nul.le ne peut dire quand elle se terminera et d’une année scolaire fortement perturbée, les examens doivent être validés sans conditions pour tou.te.s les inscrit.e.s !

Mise à jour du 20/05
Troisième trimestre, examens... Retrouver un minimum de cohérence, tract de Sud éducation Paris

Mise à jour du 05/05
Appel et pétition du Lycée Autogéré de Paris, du Lycée Expérimental de Saint-Nazaire, du Micro-Lycée 93, de la CNT Éducation et de Sud Éducation

dimanche 10 mai 2020
par  Sud éducation Paris

Boîte à outils contre la réouverture

SUD éducation Paris s’oppose à la réouverture des écoles le 11 mai et donne des outils pour refuser collectivement cette reprise insensée :
- exercer son droit d’alerte & son droit de retrait
- modèle de motion d’école/établissements
- faire grève
- fiche pratique sur la liberté d’expression des personnels

lundi 27 avril 2020
par  Sud éducation Paris

Rien n’est prêt pour le 11 mai - Nos conditions de reprise

Le 13 avril 2020, le président Macron, qui n’avait rien de concret à proposer pour affronter rationnellement la crise sanitaire (ni masques, ni tests, ni stratégie assumée), a asséné la date du 11 mai comme le début du déconfinement. Avec pour commencer, l’ouverture des écoles… ce qui n’a pas manqué de surprendre bon nombre de médecins et scientifiques. Macron a sorti cette date du chapeau et c’est tout naturellement que le ministre de l’éducation lui a emboîté le pas . Quelques jours plus tard, Blanquer présentait en effet ses propositions pour ce qui est rapidement devenu « la rentrée du 11 mai ».

À SUD Éducation Paris, nous n’avons pas plus d’éléments scientifiques que le gouvernement pour affirmer que le 11 mai, le 2 juin ou le 1er septembre permettrait de retrouver le chemin de l’école avec un minimum de risques individuels et collectifs. Ce qui importe plus que la date ce sont les conditions de notre reprise.

mercredi 1er avril 2020
par  Sud éducation Paris

Covid-19 : nous savons ce que nous avons à faire

L’académie de Paris entre en ce début de semaine dans un nouveau stade de gestion de la crise sanitaire en cours. Après le stade 1, du retour des vacances de février jusqu’au 12 mars, celui du déni de la gravité de la crise sanitaire, nous avons eu droit au stade 2, celui d’une désorganisation faite d’ordres et de contre-ordres (présences à l’école de volontaires ou non, gestion de l’accueil des enfants de soignant·es).
Le rectorat passe maintenant en stade 3, celui d’une tentative de réorganisation, qui se traduit, dans des établissements du 2d degré et des circonscriptions du 1er degré, par des demandes pressantes allant dans le sens d’un contrôle pointilleux du travail.

Dans cet article
- Tract de Sud éducation Paris
- Courrier intersyndical au Recteur de l’académie de Paris
- Modèle de courrier de refus des pressions hiérarchiques
- Courrier de Sud éducation Paris au BACA à propos de la situation des AED et AP
- Retenues sur le salaire du mois de mars : courrier intersyndical et courrier de Sud éducation Paris

jeudi 30 janvier 2020
par  Sud éducation Paris

Contre les intimidations et les violences policières, nous soutenons la mobilisation des personnels et des lycéen·nes

Communiqué de Sud éducation Paris contre la répression et en soutien aux mobilisations des lycéen-nes et des personnels

Pendant que les jeunes réfléchissent et agissent, avec les moyens dont ils et elles disposent, des chef·es d’établissement, soutenus par le rectorat, leur nient toute maturité, leur refusent tout droit, les répriment.

Nous, dénonçons le refus désormais systématique des chef·es d’établissement d’accorder des salles pour que les jeunes puissent tenir leurs AG.
Nous dénonçons le recours de certain·es chef·es d’établissement à la police.

mardi 10 décembre 2019
par  Sud éducation Paris

Grève : comment tenir ?

Le jeudi 5 décembre, la grève a été massive dans l’éducation, avec un taux de grève historique à Paris. Depuis, la grève a été reconduite et les journées du 10 décembre et du 12 décembre vont de nouveau mobiliser largement dans notre secteur.
On le sait : ce n’est pas une journée de grève isolée ou même deux qui permettront de faire plier le gouvernement. Ce qui va être décisif, c’est notre capacité à tenir, plusieurs jours par semaine, pendant plusieurs semaines. Nous devons montrer au gouvernement que nous continuerons jusqu’à ce qu’il abandonne son projet de réforme. Comment faire ?
➊ Ancrer la grève sur le terrain
Pour tenir, il faut ancrer la grève sur le terrain, en maintenant un fort niveau de mobilisation dans son établissement ou dans son école, dans son quartier ou à l’échelle de son arrondissement. Cela (...)

vendredi 1er novembre 2019
par  Sud éducation Paris

Rassemblement intersyndical Mercredi 6 novembre devant le CHSCT du Ministère

Mercredi 6 novembre, se réunira un CHSCT ministériel sur les actes suicidaires dans l’éducation nationale. À cette occasion, l’intersyndicale nationale appelle à se mobiliser et ce jour-là, des rassemblements se tiendront devant les rectorats un peu partout en France.
Rassemblement à 13h devant la DGRH du Ministère de l’éducation nationale, 72 rue Regnault 75013.

Annonces

Pratique







PNG