SOUTIEN AUX LYCÉEN-NES FACE À PARCOURSUP ET À LA RÉPRESSION

mardi 12 juin 2018
par  Sud éducation Paris
popularité : 2%

Ce jeudi 7 juin 2018, les lycéen-nes seront de nouveau dans la rue pour protester contre la loi ORE instaurant la sélection sociale à l’entrée à l’Université. Ils-elles appellent à des blocages de lycées et à une manifestation à 12h30 à Saint Michel.
Les premières remontées du contre-bilan menée par Sud éducation sont édifiantes :
Sur 350 premières classes renseignées dans le formulaire (11 000 élèves), la proportion d’élèves sans aucune réponse positive (c’est-à-dire n’ayant reçu que des NON ou des EN ATTENTE) est de :

60 % des candidat.e.s inscrit.e.s en filière professionnelle (dans 43 classes renseignées)
58 % des candidat.e.s inscrit.e.s en filière technologique (dans 85 classes renseignées)
44 % des candidat.e.s inscrit.e.s en filière ES (dans 106 classes renseignées)
43 % des candidat.e.s inscrit.e.s en filière L (dans 36 classes renseignées)
42 % des candidat.e.s inscrit.e.s en filière S (dans 85 classes renseignées)

Les lycéen-nes sont en colère contre cette infernale machine à sélectionner et le gouvernement répond par la répression.

Le 22 mai 2018 dernier, lors de la journée de grève de la fonction publique, en particulier suite à l’occupation du lycée Arago dans le 12e arrondissement, environ 130 personnes ont été arrêtées, majeures et mineures, et placées en garde-à-vue. La plupart sont sorties -deux jeunes ont cependant été placés détention préventive- et sont en attente d’un procès. Le 1er juin, trois élèves du lycée Bersgon ont à leur tour été placés en garde-à-vue après une tentative de blocage du lycée : ils ont été relâchés mais une enquête de police est toujours en cours.
Un première salve de procès aura lieu le vendredi 15 juin 2018 au Tribunal de grande instance de Paris à la Porte de Clichy.

Sud éducation Paris entend réaffirmer son soutien aux lycéen-nes dans leur lutte. Nous condamnons toute forme de répression envers les élèves mobilisés, répression policière mais également administrative avec les conseils de discipline, et plus largement contre l’ensemble du mouvement social.

Sud éducation Paris appelle l’ensemble des collègues à se réunir en Assemblées Générales pour ne pas passer sous silence cette répression à l’encontre d’une lutte légitime contre la sélection.

Nous appelons à être présent-es auprès des jeunes mobilisé-es ce jour ainsi que le vendredi 15 juin devant le TGI à partir de 12h (Porte de Clichy, métro 13 ou RER C), en soutien aux inculpé-es.

Nous avons déposé un préavis de grève couvrant l’ensemble des personnels de l’éducation nationale.

Plus d’interventions policières !

Retrait de la loi ORE, université ouverte à tou-tes !

Appel

Lien vers le préavis de grève de Sud éducation Paris


Navigation

Articles de la rubrique

  • SOUTIEN AUX LYCÉEN-NES FACE À PARCOURSUP ET À LA RÉPRESSION

Annonces

Solidarité


PNG

PNG