élections professionnelles : le mépris des personnels du Rectorat

Communiqué de Sud-éducation Paris
mardi 13 décembre 2005
par  Sud75
popularité : 5%

Les élections professionnelles des enseignants ont montré une fois de plus le mépris dans lequel sont tenus les personnels du Rectorat de Paris.

Le désintérêt manifeste du sommet de la hiérarchie vis-à-vis des élections est une chose grave en soi, mais devient insupportable lorsqu’il entraîne des conséquences sur les personnels administratifs. Malgré des demandes répétées des organisations syndicales, les moyens nécessaires en personnels n’ont pas été accordés. Les dysfonctionnements constatés résultent directement du désengagement de la hiérarchie.

Secrétaires généraux aux abonnés absents, service du recteur sourd : les collègues de la division du personnel enseignant ont été abandonnés, et sommés au dernier moment de faire des heures supplémentaires qui auraient pu être largement évitées.

Des pressions inacceptables sur les personnels ont eu lieu : refus de RTT, rendez-vous médicaux reportés, impossibilité de se rendre à la manifestation intersyndicale contre l’évaluation-notation.

Aujourd’hui, il faut plus que jamais lutter pour l’augmentation des postes au Rectorat de Paris.

Les horaires impossibles, ça suffit !
La morgue des chefs, ça suffit !


Annonces

Solidarité


PNG

PNG