Sans papiers : pas un élève ne doit manquer à la rentrée !

jeudi 29 juin 2006
par  Sud75
popularité : 2%

Dans un communiqué de Presse Sud-éducation Paris appelle à la grève dès la rentrée si un seul enfant manque à la rentrée, et invite à une conférence de presse intersyndicale à la bourse du travail le 30 juin à 18 h

Dépêches de l’Education

du Jeudi 29 juin 2006

Elèves sans-papiers : « A la rentrée, pas un seul ne doit manquer » (syndicats)

Des syndicats de l’Education à Paris ont annoncé jeudi dans un communiqué leur « ferme intention de rappeler aux autorités tout élève qui serait manquant à la rentrée » et ont prévenu que « pas un seul enfant ne devra manquer » lors de cette rentrée 2006.

Les sections parisiennes de la FCPE, Sgen-CFDT, Sud Education, Se-Unsa, Snuipp, et le Snes, organiseront vendredi à 18h00 à la Bourse du travail une conférence de presse « pour organiser une campagne d’action à la rentrée sur le thème : »A la rentrée que seront-ils devenus : pas un seul enfant ne doit manquer !« . »Il s’agira d’interpeller, par tous moyens, les autorités publiques, élus et administrations, sur notre ferme intention de leur rappeler tout élève qui serait manquant à la rentrée", a précisé leur communiqué commun.

Ces syndicats ont également prévenu qu’ils « ne se laisseront pas faire ». « Les élus et les autorités administratives ne doivent pas escompter que l’été arrêtera la lutte. S’il manque un seul élève à la rentrée, ils seront interpellés continuellement, par les parents et les enseignants », ont-ils ajouté.

« Partout où il y a des élèves concernés, on a des référents qui ont des dossiers, on sait dans chaque établissement combien il y a de cas. Par exemple dans deux maternelles parisiennes, on a compté 13 et 14 cas. On sait aussi qui est régularisable dans le cadre de la circulaire Sarkozy et qui se trouve hors circulaire », a expliqué à l’AFP un enseignant de Sud Education.

Il a par ailleurs annoncé que l’antenne parisienne de Sud Education allait déposer un préavis de grève pour la rentrée « au cas où, dès le premier jour si un élève manque, on puisse se mobiliser et interpeller le rectorat et la mairie le jour même », a-t-il ajouté.


Annonces

Solidarité

PNG - 42.9 ko
PNG - 16.7 ko
JPEG - 10.9 ko

PNG

PNG