Sans papiers : pas une chaise vide à la rentrée !

PREAVIS NATIONAL DE GREVE La Fédération SUD Éducation a déposé un préavis national de grève ; elle appelle tous les personnels à se mettre en grève dès la rentrée dans chaque établissement scolaire où un élève aurait été victime d’une expulsion.
jeudi 13 juillet 2006
par  sud75
popularité : 4%

La CNT Education Paris, la FCPE Paris, le SGEN-cfdt Paris,
le SNUIPP-fsu Paris et SUD Education Paris s’adressent au recteur.

Paris, le 11 juillet 2006

Monsieur le Recteur,

Par cette lettre, nous voulons d’abord rappeler notre attachement au droit à la scolarisation pour tous les enfants quelque soit la situation de leur famille et notre opposition absolue à leur expulsion du territoire ainsi qu’à celle de leurs parents.

Depuis des mois, enseignants et parents se mobilisent contre les expulsions organisées par le M. Sarkozy, Ministre de l’intérieur, et ses services. Ils exigent la régularisation de tous ceux qui ont des enfants scolarisés ainsi que celle des jeunes majeurs scolarisés sans papiers, au nom du droit à l’éducation et du droit de vivre en famille. Ils l’ont montré encore samedi 1er juillet par dizaines de milliers ainsi que lors du rassemblement du mercredi 5 juillet accompagnant un dépôt collectif de dossiers à la préfecture de police.

Dans l’immédiat et compte tenu de la menace d’une vague d’expulsions qui se profile cet été, initiée par l’expulsion d’ABDELLAH BOUJRAF, jeune majeur scolarisé à l’EREA Jean Jaurès ayant obtenu son CAP, nous vous demandons de prendre toutes les mesures qui permettront :

- de tenir à disposition des parents et des jeunes majeurs, durant tout l’été, des certificats de scolarité pour les années scolaires passées ainsi que des attestations d’inscription pour la prochaine année scolaire ;

- d’assurer que tous les élèves, tous les jeunes puissent poursuivre normalement et sereinement leur scolarité au sein de l’école de la République ;

- d’abandonner toutes les pressions sur les personnels des écoles qui affiche leur opposition aux expulsions sur les murs de leur établissement et d’autoriser l’affichage sur les portes des écoles du n° indigo du Réseau d’Education sans Frontière, auquel nous adhérons : numéro de téléphone que les parents en instance d’expulsion peuvent appeler pour obtenir les informations nécessaires. Vous voudrez bien également rappeler aux personnels de direction des établissements scolaires que les fédérations de parents d’élèves sont libres d’afficher, sous leur responsabilité et sans contrôle, dans les panneaux qui leur sont réservés à l’extérieur des écoles.

A la rentrée, notre vigilance sera intacte et tout aussi résolue que nous le sommes aujourd’hui pour nous opposer aux expulsions et exiger qu’aucune chaise ne soit laissée vacante, nous le serons pour demander le retour des élèves et de leurs parents qui auraient été, par malheur, expulsés cet été.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le recteur, l’assurance de notre parfaite considération.

CNT Education Paris, FCPE Paris, SGEN-cfdt Paris, SNUIPP-fsu Paris, SUD Education Paris


Annonces

Solidarité


JPEG
PNG

PNG