Le combat des sans-papiers est le notre. C’est celui de l’ensemble des travailleurs de ce pays.

vendredi 9 mars 2007
par  Sud75
popularité : 9%

Depuis le 10 février, le 9e collectif des sans-papiers occupe la bourse du travail, 3 rue du Château d’eau, à République.

Le collectif veut alerter l’opinion publique à propos des rafles que subissent quotidiennement les sans-papiers, notamment depuis la parution du décret relatif à la loi du CESEDA qui durcit de manière draconienne la politique d’immigration en France.

Ce sont aussi des travailleurs qui occupent la bourse du travail, travailleurs dont on bafoue la dignité et les droits les plus fondamentaux.

Sud Education Paris dénonce et réclame l’abrogation de cette loi inique qui institue la chasse à l’immigré et qui précarise davantage les travailleurs sans-papiers.

Nous revendiquons, au même titre que le 9e collectif, la régularisation de tous les sans-papiers.

Nous revendiquons le droit à la libre circulation et à la libre installation pour tous.

Nous appelons les syndiqués et non-syndiqués à se mobiliser et à lutter aux côtés des sans-papiers, à s’opposer aux rafles et aux expulsions.

Le combat des sans-papiers est le notre. C’est celui de l’ensemble des travailleurs de ce pays.

Paris, le jeudi 8 mars 2007


Annonces

Solidarité

PNG

PNG