Expulsion du 9ème collectif de la Bourse du Travail

samedi 7 avril 2007
par  sud75
popularité : 12%

En occupant la Bourse du travail, les sans papiers du 9ème collectif revendiquaient leur situation de travailleurs, parmi l’ensemble des travailleurs. Ils en appelaient à la solidarité des organisations syndicales.

Vendredi 6 avril en fin de matinée une cinquantaine de personnes portant un brassard jaune les ont expulsés manu-militari, sans leur laisser même la possibilité de prendre leurs effets personnels. Depuis, ils ont vainement tenté de trouver un interlocuteur pour pouvoir récupérer leurs affaires et ils ont passé la nuit devant la Bourse, dressant des tentes pour mettre à l’abri les enfants.

À l’heure où les sans papiers sont pourchassés, raflés, où la police vient les chercher jusque devant les écoles, où ils sont mis en rétention et expulsés en nombre dans leurs pays d’origine jusqu’au péril de leur vie, l’expulsion de la Bourse du Travail de travailleurs sans papiers qui représentent les plus précaires et donc les plus vulnérables d’entre nous, sur décision de gestionnaires syndicaux, est non seulement révoltante mais simplement contraire aux principes fondamentaux de ce qui doit fonder un véritable syndicalisme .

SUD éducation Paris a déjà eu l’occasion de s’opposer à une précédente tentative d’expulsion des sans papiers de la Bourse du Travail. Notre syndicat tient à exprimer sa colère devant cette décision honteuse, se désolidarise totalement de tels agissements, et ne saurait entendre de quelconques justifications. Nous tenons à exprimer notre entière solidarité avec le 9ème Collectif et nous apportons notre soutien à ceux d’entre eux qui se retrouvent à la rue et en danger du fait des décisions indigne de gestionnaires syndicaux qui ont pour le coup tourné le dos à leur mission. Nous demandons que leurs effets personnels et leur matériel leur soit restitués dans les plus brefs délais. Nous proposons qu’une réunion se tienne de toute urgence pour affirmer un soutien syndical déterminé à leur lutte et exiger leur régularisation immédiate.

Sud éducation Paris continuera à se battre pour la régularisation sans conditions de tous les sans papiers, pour l’abrogation de la loi CESEDA, et le droit à la liberté de circulation et d’installation pour tous !

Sud éducation Paris

Le 9ème collectif sur internet : http://9emecollectif.net/


Documents joints

Communiqué
Communiqué

Annonces

Solidarité


JPEG
PNG

PNG