RASSEMBLEMENT MARDI 5 JUIN 2007 à 14h30 DEVANT LE PALAIS DE JUSTICE à l’occasion de la comparution de Paco devant le juge d’instruction

mardi 5 juin 2007
par  Sud75
popularité : 4%

SUD éducation Paris relaie le communiqué ci-dessous, et appelle à se fédérer contre toutes les formes de répression qui s’aggravent

COMMUNIQUE :

mardi 5 juin 2007
14h30 - TGI Paris - Rassemblement pour la libération de Michel Gaucher et Damien Signoret
RASSEMBLEMENT DEVANT LE PALAIS DE JUSTICE à l’occasion de la comparution de Paco devant le juge d’instruction

DEUX CHOMEURS EMPRISONNES POUR LEUR ENGAGEMENT POLITIQUE

On s’y attendait, on nous l’avait dit, c’était annoncé : avec l’élection de Sarkozy, la bourgeoisie allait cogner dur. Elle ne s’est pas fait attendre. Depuis plusieurs semaines, les emprisonnements ont commencé à pleuvoir. Partout en France, les travailleurs, les chômeurs, et les étudiants se révoltent. Pour se défendre, la bourgeoisie n’a pas d’autres solutions que d’emprisonner les insoumis.

A Paris, deux chômeurs du 19e arrondissement ont été incarcérés le 13 mai pour leur engagement dans le mouvement social aux côtés des sans-abris. Damien Signoret, 20 ans, a été arrêté dans la nuit du 10 au 11 mai à proximité du Fouquet’s, le fameux restaurant des Champs-Elysées où Sarkozy est allé fêter sa victoire le 6 mai au soir. Damien est accusé de « tentative de dégradation par incendie ». Michel Gaucher, dit Paco, 50 ans, a été arrêté à son domicile quelques heures plus tard sous l’accusation de « complicité de dégradation par incendie ».

Comme beaucoup d’autres, Damien et Paco ont été emprisonnés avant même d’être jugés, en violation flagrante du principe de présomption d’innocence. La police reconnaît elle-même qu’il n’y a pas eu d’incendie dans cette affaire. Il s’agit donc clairement d’un procès d’intention.

Il n’est pas admissible que des personnes soient incarcérées pour des faits qui n’ont pas eu lieu. Vous pourrez vérifier par vous-mêmes. Si vous avez le temps, allez au 99 de l’avenue des Champs-Elysées. Vous pourrez voir que le Fouquet’s est toujours intact. Vous ne pourrez pas rentrer car c’est trop cher. Mais vous y verrez tout le gratin de la bourgeoisie française qui continue à se pavaner tout en laissant crever les gens de faim dans son empire colonial. La bourgeoisie française qui, en fermant les frontières aux plus pauvres, laisse chaque année des milliers de travailleurs immigrés se noyer dans la Méditerranée. La bourgeoisie française qui, pour défendre ses intérêts, n’a pas hésité à participer à un génocide en envoyant son armée au Rwanda en 1994.

Comme d’habitude, la bourgeoisie emprisonne les chômeurs pour mieux terroriser les travailleurs. Une attaque contre les chômeurs est aussi une attaque contre tous les travailleurs. Par conséquent, nous devons exiger la libération immédiate de Damien et Paco et de toutes les autres victimes de la répression.

LIBERATION IMMEDIATE DE DAMIEN ET PACO !

Ecrivez à Damien et Paco :

Damien Signoret, 357753 N, MAH, 7 avenue des Peupliers, Fleury-Mérogis, 91705 Sainte-Geneviève-des-Bois

Michel Gaucher, 931051, Maison d’arrêt, 1 allée des Thuyas, 94261 Fresnes Cedex

TGI Paris
Le Tribunal de Grande Instance de Paris - Île de la Cité
4 bd Palais 75001 PARIS
tel : 01 44 32 51 51

Pour s’y rendre, il y a plus que le choix... :

métro : Cité [ligne 4] ou Châtelet [lignes 1, 4, 7, 11, 14]

bus : "Cité - Palais de Justice" [lignes 21, 38, 85, 96]
ou Châtelet [lignes 21, 58, 70, 72, 74, 81, 85]

RER : Châtelet [Lignes A ou B]
ou "St Michel-Notre Dame" [lignes B et C]

L’entrée du public, sur le plan ci-dessous, est en face du V de "BouleVard du Palais".

Prévoir une importante file d’attente pour le passage au contrôle (portiques de détection). Attention à ne pas prendre la file d’attente prévue pour les touristes.
Après le contrôle, un guichet d’information vous indiquera si vous en avez besoin l’itinéraire pour rejoindre la chambre (sic !) où vous devez vous rendre.


Annonces

Solidarité


JPEG
PNG

PNG