LUNDI 22 OCTOBRE 2007 TOUS EN GRÈVE !

RASSEMBLEMENT À 12h DEVANT L’ÉGLISE ST BERNARD SUIVI D’UN DEPART EN MANIF EN DIRECTION DE LA PLACE DE CLICHY
jeudi 11 octobre 2007
par  sud75
popularité : 12%

Nous protestons contre toute tentative de criminalisation de l’action militante

- Nous affirmons notre solidarité à notre collègue Florimond Guimard ainsi qu’à toutes les personnes poursuivies dans le cadre de la répression contre les sans-papiers

- Nous exigeons l’arrêt des contrôles, rafles, poursuites et expulsions des sans-papiers et la régularisation de tous.

Le 22 octobre 2007, Florimond Guimard passe au tribunal correctionnel d’Aix-en -Provence.
Son délit est d’avoir manifesté avec 200 autres militants à l’appel du RESF 13, le 11 novembre 2006, afin de s’opposer pacifiquement à l’expulsion d’un père de famille sans-papiers.
Après avoir suivi avec sa propre voiture le véhicule de police emmenant le père d’élève à l’aéroport, Florimond a été mis en examen quelques jours après, suite à des plaintes pour “violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique, en réunion, avec arme (sa voiture) par destination”.
Florimond risque jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45000 euros d’amende.
En cas d’inscription au volet B du casier judiciaire (même s’il s’en sort avec une condamnation à une peine légère et symbolique), il encourt également une radiation de l’éducation nationale.

Si la solidarité devient un délit, soyons tous coupables !

Le jour de son investiture, Sarkozy avait déclaré que la lettre écrite par Guy Môquet à ses parents la veille de son exécution devrait être lue dans tous les lycées. Le BO n°30 du 30 août nous expose le programme : la lettre devra être lue dans la matinée du 22 octobre, jour anniversaire du meurtre de Guy Môquet. Pour être sûr de limiter les "ratés", il incombe aux chefs d’établissement de "mobiliser les équipes éducatives" tandis que les inspecteurs sont chargés "de suivre avec attention les modalités de sa mise en œuvre"..

A cette échelle, peut-être s’agit-il d’un précédent sous la Ve République. Jugez-en : tous, élèves et professeurs, sous l’injonction des proviseurs, et sous le regard de l’inspection, nous sommes destinés à servir de figurants dans la grande scène de commémoration dont le rôle principal est bien entendu réservé au véritable héros du jour, Sarkozy lui-même. Autour du Maître, la nation rassemblée, se recueille devant la tombe des héros et regarde avec confiance vers l’avenir. Qui souhaite jouer cette pitoyable comédie ?

Que faire dans ces conditions le 22 octobre ? Le hasard du calendrier aidant, et toute proportion gardée, quelle meilleure façon de résister à ces scandaleuses tentatives de caporalisation et d’instrumentalisation de la profession et des élèves que de répondre favorablement et massivement à l’appel à la grève lancé le 22 octobre justement, pour soutenir Florimond, scandaleusement traîné devant les tribunaux pour son action en faveur des sans-papiers !

Etre en grève le 22 octobre aux côtés de Florimond, ce sera notre réponse aux manipulations de Sarkozy et notre manière de rendre hommage à Guy Môquet, et aussi à la mémoire des résistants étrangers.


Sur le site du CVUH : Guy Môquet, et après ? Effacement de l’histoire et culte mémoriel


Documents joints

Tract
Tract

Annonces

Solidarité


JPEG
PNG

PNG