Tous en grève le 20 novembre !

Manifestation14h30 - Luxembourg / Rendez-vous SUD éducation : angle boulevard Saint Michel et rue de l’abbé de l’épée (RER A station Luxembourg)
dimanche 9 novembre 2008
par  sud75
popularité : 21%

Nous brocardons souvent les journées d’action et nous savons qu’en soi elle sont insuffisantes pour faire plier un gouvernement qui n’infléchit pas sa politique en dépit des conséquences catastrophiques qu’elle fait peser sur l’ensemble de la société.

Pourtant, SUD Education a décidé d’appeler à la grève le jeudi 20 novembre 2008. Notre objectif n’est pas d’obtenir un retour à la table des négociations mais de s’appuyer sur le rapport de force engagé dans certains secteurs (la grève réussie dans le premier degré le 16 octobre), de le renforcer et de l’élargir au plan national dans un cadre intercatégoriel, pour contraindre Darcos à retirer ses contre-réformes et ses coupes budgétaires.

Darcos a présenté son projet de budget, un vrai plan social : fermeture sèche de 13500 postes pour la renrée 2009. Tous les personnels de l’éducation, enseignants et administratifs, sont concernés par cette grande lessive qui en 3 ans aura permis d’évacuer 33000 postes.
Il n’y a pas d’un côté les réseaux mis en péril par la contre-réforme Darcos, puis le bac technologique en trois ans, la réforme des lycées d’un autre. Il y a une seule et même logique : réduire à la portion congrue les missions de l’Education Nationale et renvoyer sur des partenaires privés ce qui autrefois assurait la cohérence du système de la maternelle à l’université.
Les enseignants ne sont pas les seuls concernés. La mise en place des stages de remise à niveau a permis de taper dans les acquis des administratifs en redéployant leurs missions et leur temps de présence. Et que dire des personnels Tos pour qui la décentralisation a permis de dissimuler la disparition ou le non-remplacement de certains collègues et qui voient maintenant arriver dans les établissements des entreprises privées ?

La privatisation de l’Education Nationale n’est pas une chimère, pas plus que celle de la Poste, de la SNCF ou de la fonction publique hospitalière. C’est pourquoi nous devons organiser la résistance à cette casse en refusant notamment de mettre en oeuvre toutes les mesures qui accompagnent ces contre-réformes (stages de remise à niveau, aide personnalisée individuelle, accompagnement éducatif...).

La grève nationale intersyndicale du 20 novembre 2008, à laquelle SUD Education appelle tous les personnels de l’éducation nationale, doit être une étape significative dans la mobilisation pour gagner.

Tous en grève

tous à l’AG (10h, Bourse du Travail, 3 rue du Château d’Eau,
M° République)

Manifestation 14h30 - Rendez-vous SUD éducation : angle boulevard Saint Michel et rue de l’abbé de l’épée (M° Luxembourg)

A afficher !

Annonces

Solidarité

PNG

PNG