Les lycéen-nes ne veulent pas se taire !

Mobilisation lycéenne contre la réforme Darcos
mardi 9 décembre 2008
par  Sud75
popularité : 6%

La contestation de la réforme des lycées se poursuit sur tout le territoire. A Caen, Amiens, Bordeaux, Brest,Nantes dans l’Orne, le Calvados, la Dordogne, la Loire-Atlantique, des lycées sont bloqués ou occupés. Cette mobilisation fait écho à l’appel lycéen du 5 décembre.
Ci-joint le communiqué de Sud lycéen

Cette semaine, les lycéens déçus de la quasi absence de perspectives suite à la réussite incontestables de la grève du 20 novembre se sont mobilisés localement, spontanément ou à l’initiative d’organisations locales (coordinations, comité d’action, ...) au sein desquelles les lycéens s’auto-organisent.
Ainsi à Marseille, une dizaine de lycées furent bloqués pendant plusieurs jours. A La Rochelle, 300 lycéens ont manifestés Jeudi 04 décembre à l’appel de SUD Lycéen 17. Le même jour, ce sont 450 lycéens qui battaient le pavé rennais à l’initiative du syndicat SUD local tandis que 600 lycéens niçois manifestaient leur hostilité aux coupes budgétaires et à la réforme du lycée. A Angers, une centaine de lycéens les imitaient le lendemain, tandis que de nombreux défilés avaient lieu en France (un millier à Montpellier sous l’impulsion de SUD Lycéen 34, 2000 à Lyon, ...).
Dans ce contexte, SUD Lycéen tient à mettre en garde le gouvernement et à alerter l’opinion publique. En effet, alors que la mobilisation lycéenne qui ne manquera pas d’être massive en 2009 n’en est qu’à ses prémices, le gouvernement craignant un mouvement d’ampleur et un possible lien avec les salariés et les étudiants met d’ores et déjà en place la répression. Qu’elle soit administrative (lettres aux parents, heures de colles, sanctions disciplinaires diverses...) ou policières (gaz lacrymogène devant les lycées marseillais, coups à l’encontre d’élèves montpelliérains grévistes à l’intérieur même du lycée, ...).
SUD Lycéen rappelle son opposition à la réforme du lycée qui met en danger le cadrage national des diplômes (défendu avec vigueur en 2005), l’enseignement critique et n’a pour seul but que d’adapter le lycée aux coupes budgétaires drastiques.
Plus jamais nous sommes déterminés à nous mobiliser. Sud Lycéen appelle donc à manifester et à participer aux diverses actions prévues localement (comme la vente aux enchères du patrimoine de l’Education Nationale à Montpellier ou à Béziers) lors de la prochaine journée nationale de mobilisation mercredi 10 décembre.

Fait à Montpellier, le 6 décembre 2008


Annonces

Solidarité


JPEG
PNG

PNG