EN MAI L’IA FAIT CE QU’IL LUI PLAIT !

jeudi 9 avril 2009
par  Sud75
popularité : 19%

Le rectorat de Paris qui aime à se lancer dans des grands chantiers vient de décider unilatéralement l’érection d’un pont après le jeudi de l’ascension. La méthode est désormais éprouvée : une amorce est lancée, l’information filtre par voie de presse et les premiers concernés, les travailleurs de l’éducation sont mis devant le fait accompli.
Alors que les écoles sont sommées de répondre sans délai sur l’organisation de la semaine en 2009/2010, que les pressions sur les mercredis sont tangibles, que le contexte plus général accroît la flexibilité via les 108h annualisées, Sud éducation trouve cette annonce vraiment malvenue.
Qu’on ne s’y méprenne pas, l’administration nous place devant nos propres contradictions.
Doit-on sacrifier les conditions de travail de la profession aux désirs de ceux qui ont encore les moyens de s’offrir un week-end prolongé ?
Doit-on accepter que sans aucune concertation et un mois seulement avant la date, les responsables académiques aveuglés par leur pouvoir disposent des enseignants comme de simples manants ?
Des collègues ont prévu des sorties qui sont déjà payées, des activités dans les circonscriptions sont purement et simplement suspendues...
Le mercredi 3 juin, jour de substitution du vendredi 22 mai, ce sont des centaines d’animateurs qui devront chômer et perdre une journée de salaire.
Franchement le plaisir de profiter d’un pont ne vaut pas tout ça.
Alors puisqu’est venu le temps de l’outrance, Sud éducation Paris ne sera pas en reste : le mercredi 3 juin nous ne serons pas dans nos classes !!!


Annonces

Solidarité


PNG

PNG