Soutien à Tristan Sadeghi

Communiqué de Sud-éducation Paris
lundi 13 juillet 2009
par  Sud75
popularité : 4%

Sud Education Paris condamne fermement la tentative d’intimidation du proviseur du lycée Ravel à l’encontre de Tristan Sadeghi. Elève de première ES, Tristan devrait être inscrit de droit en terminale : aucune condition d’inscription n’est requise lors du passage première/terminale.
Or l’inscription de Tristan est conditionnée à la rédaction d’un « engagement » où celui-ci se soumettrait à l’ordre « républicain » et « citoyen » de Monsieur le proviseur du lycée Ravel, soutenu en cela par le nouveau ministre de l’éducation nationale, Luc Chatel.

Que reproche –t-on à Tristan ? D’avoir participé aux blocages de son lycée lors des luttes contre les réformes Darcos .

Au delà de la volonté de « casser » un jeune et de faire un exemple, c’est la même politique de criminalisation des mouvements sociaux qui continue de s’exprimer à l’encontre de toutes celles et ceux qui contestent la mise à sac de l’école et des services publics et plus largement la soumission de notre société à la loi de l’argent et du profit.

Sud éducation Paris dénonce le rôle de l’école dans la mise au pas des groupes et individus au sein de notre société. Les pressions exercées contre les élèves et les personnels par la hiérarchie locale, relayée par l’administration centrale s’inspirent de méthodes policières d’un autre âge, remises au goût du jour par une politique gouvernementale libérale et liberticide : intimidation, enquête, fichage, répression des potentiels « meneurs ».

Nous exigeons l’inscription immédiate et sans condition de Tristan et appelons élèves, personnels et parents à rester mobilisés pour qu’il ne fasse pas les frais de la répression.

Dès aujourd’hui, préparons la rentrée des luttes !


Annonces

Solidarité


JPEG
PNG

PNG