Des étudiants sans argent et des retraités pauvres recrutés par Luc Chatel pour remplacer les enseignants absents !

mardi 9 mars 2010
par  sud75
popularité : 2%

Dans le Parisien de ce jour, Luc Chatel annonce qu’il veut en finir avec les titulaires remplaçants. De Robien avait déjà décidé d’organiser les remplacements à l’interne : un avant goût du slogan électoral cynique du « travailler plus pour gagner plus ». De toutes façons, les remplacements inférieurs à deux, voire trois semaines ne sont plus assurés depuis longtemps dans le second degré.

Les collègues en activité ou retraités sont de plus en plus dans la difficulté. Les moyens d’existence de tous se détériorent à grande vitesse. La précarité qui se développe et les mesures annoncées sur la retraite vont créer les conditions d’une mise au travail forcée de tous au coup par coup. Le gouvernement élabore sa politique sur les difficultés d’existence grandissantes. Il ne recule même pas devant le fait de mutualiser les maigres moyens des académies : un remplaçant pourra dorénavant être recruté pour intervenir à n’importe quel endroit d’Île-de-France.

Face à une telle politique les grèves du 12 et du 23 mars ne suffiront pas. Sud éducation appelle tous les personnels à se préparer à une mobilisation de plus longue durée.

SUD éducation Paris, le 9 mars 2010


Documents joints

communiqué à télécharger
communiqué à télécharger

Annonces

Solidarité

PNG - 42.9 ko
PNG - 16.7 ko
JPEG - 10.9 ko

PNG

PNG