C’est maintenant ou jamais !

mardi 2 novembre 2010
par  sud75
popularité : 2%

Dans l’éducation nationale comme dans de nombreux secteurs, la grève reconductible a démarré !

Pour le retrait total du projet de loi Sarkozy-Woerth sur les retraites : non aux simples aménagements du texte de casse des retraites.

Pour l’abrogation des réformes Balladur de 1993 (passage de 37,5 à 40 ans de cotisation pour une retraite à taux plein dans le privé) et Fillon de 2003 (même sanction pour les fonctionnaires, puis allongement progressif à 42 ans pour tous-tes.)

60 ans c’est trop tard pour profiter de la retraite et de la vie ! Nous exigeons une pension complète (à taux plein sans décote) sans condition d’annuités et la garantie de moyens d’existence suffisants tout au long de la vie pour toutes et tous (jeunes, vieux, salariés, précaires, chômeurs…)

Malgré le nombre historique de manifestant-e-s mardi 12 octobre, le gouvernement la joue toujours « droit dans ses bottes », Woerth ressort la vieille litanie du « besoin de pédagogie » pour que tout le monde comprenne les « bienfaits » de la réforme ! La réalité c’est l’inverse : l’immense majorité de la population a très bien compris de quoi il s’agit, et rejette ce projet de loi réactionnaire. Nous ne voulons pas travailler plus longtemps, nous faire voler nos retraites, pour qu’actionnaires, banquiers et patrons s’en mettent encore plus dans les poches !

Seule la grève reconductible interprofessionnelle nous permettra de faire plier ce gouvernement. La grève générale n’est enfin plus taboue pour nombre d’organisations syndicales : de plus en plus de collègues de l’éducation nationale, comme de salarié-e-s des autres secteurs professionnels se réunissent en assemblée générale pour décider de la reconduction. Les lycéens et les étudiants rejoignent le mouvement.

Pour gagner il faut que chacun se mobilise pour bloquer l’économie et les institutions et stopper le gouvernement et sa réforme injuste.


Annonces

Solidarité

PNG - 42.9 ko
PNG - 16.7 ko
JPEG - 10.9 ko

PNG

PNG