Des élèves fichés pour une main d’œuvre triée

jeudi 30 juin 2011
par  Sud75
popularité : 2%

Identifiant National Élève dès la maternelle (INE), Base Élève, Sconet, Affelnet, Livret Personnel de Compétences (LPC)… le gouvernement organise le fichage informatique de tous les élèves.

Le passeport pour l’emploi pour les salariés qui, sous prétexte de formation tout au long de la vie, enregistrera les compétences de chacun, montre que la principale raison d’être de ce fichage de la population dès le plus jeune âge, c’est bien la mise à disposition des employeurs publics et privés d’une main d’œuvre formatée, adaptable, mobile, flexible, et employable selon les critères patronaux.

Le livret ouvrier, vieux rêve de contrôle et de flicage du patronat, est ressuscité ! L’employeur pourra enfin tout savoir sur ceux qu’il souhaite embaucher et ainsi les trier. Cela permettra parallèlement une mise en concurrence de la main d’œuvre afin de limiter les salaires : il n’est plus question de métiers, de qualifications ou de savoirs, mais de compétences individuelles. Chaque élève devra se construire son propre livret, chaque travailleur devra négocier individuellement, sur la base de ces « compétences », son propre salaire… C’est la compétition permanente qui commencera dès la maternelle !

Dans ce dispositif, les enseignants deviennent les contre-maîtres de la fabrication de ressources humaines, avec ordre d’évaluer leurs élèves de façon binaire, en cochant des cases. Les termes des pédagogies actives, qui avaient mis en avant les compétences dans un souci de démocratisation sont ainsi détournés, pour dorénavant fabriquer des salariés flexibles et adaptables à n’importe quel Mcjob. En se gargarisant de « personnaliser », les contre-réformes en cours individualisent les trajectoires d’apprentissage et l’enseignant n’est plus chargé d’amener un groupe classe à progresser collectivement. Le déroulement du cursus scolaire de chacun s’individualisera sous prétexte d’être au plus près des réalités, et l’école gagnera en « flexibilité » d’orientation précoce.

Aujourd’hui déjà, les différentes évaluations tout au long du cursus scolaire n’ont que le tri des élèves pour finalité. Les options multiples dès le collège, la formation en alternance, la division du lycée en voies générale, technologique et professionnelle ne font que répondre à cette volonté de tri social. Le fichage des élèves et de l’ensemble des salariés est un pas supplémentaire vers la soumission de l’école et de la société toute entière aux priorités économiques patronales dictées par la concurrence capitaliste.

Aujourd’hui déjà, les entretiens d’embauche, les entretiens professionnels, l’évaluation des personnels, les rapports, les lettres de recommandations, les CV, la disparition organisée du système de mutation au profit de la mobilité ou chaque salarié doit se vendre auprès des employeurs publics et des patrons, sont autant de procédés de mise en fiche et en concurrence des salariés.

Si le gouvernement ne craint pas de bafouer le droit des enfants, ni celui en matière de croisement des fichiers, c’est pour satisfaire à la volonté patronale de cerner la réalité sociale des familles en vue d’organiser le tri scolaire dès le plus jeune âge et de tordre le coup une bonne fois pour toutes à toute volonté de service public d’éducation non sélectif.

Avec le croisement possible des fichiers sécurité sociale, police… c’est le fichage généralisé des individus qui se met en place. Ce que veulent patronat, employeurs publics et gouvernement, ce sont des élèves fichés pour disposer d’une main d’œuvre triée.
Battons-nous contre l’individualisation des parcours et des carrières, le tri et le fichage des élèves et des salariés !

Battons-nous contre l’individualisation des parcours et des carrières, le tri et le fichage des élèves et des salariés !
Boycott collectif du livret personnel de compétences !
Pour une société et une école égalitaires, débarrassées de la domination patronale !


Télécharger l’affiche (au format .pdf) appelant au boycott collectif du LPC


Annonces

Solidarité

PNG - 42.9 ko
PNG - 16.7 ko
JPEG - 10.9 ko

PNG

PNG