Cité scolaire Honoré de Balzac Paris 17ème : grève reconduite le mardi 15 novembre 2011

lundi 14 novembre 2011
par  sud75
popularité : 2%

Communiqué de presse des personnels grévistes de la cité scolaire Honoré de Balzac - 75017

Nous nous sommes rassemblés ce matin devant le ministère avec parents et élèves avec l’intention d’être reçus.

Après plusieurs tentatives pour négocier une entrevue, malgré l’intervention des responsables syndicaux du Snes et de Sud éducation au niveau académique et de responsables de fédérations ou associations de parents d’élèves, le ministère a refusé de nous recevoir.

De retour au collège-lycée, nous avons d’abord fait le point en assemblée avec élèves et parents présents.

Réunis ensuite en assemblée générale, les personnels ont décidé très majoritairement de reconduire la grève demain.

En effet, malgré quelques avancées connues depuis jeudi dernier, malgré la reconnaissance de la gravité des problèmes de gouvernance, le ministère et le rectorat restent sourds à nos demandes en moyens humains qui permettraient à notre établissement de pouvoir fonctionner un tant soit peu normalement jusqu’en juin.

Les personnels en grève

balzacengreve@gmail.com

Paris, le lundi 14 novembre 2011

__________________________

Article précédent sur le même sujet

__________________________

Communiqué de SUD Éducation Paris du 16/11/2011

La situation du collège-lycée Honoré de Balzac à cette rentrée illustre
bien ce à quoi la casse du service public d’éducation conduit :
précarité de nombreux collègues, manque d’enseignants, manque de
personnels santé-sociaux, manque de personnels de vie scolaire et
d’agents administratifs et techniques. Pour couronner le tout, les
effectifs débordent, les locaux sont insuffisants, les élèves et
certains enseignants subissent des emplois du temps délirants. Les
suppressions de postes, les réformes successives dont celle du lycée
actuellement, le tout mâtiné d’une gestion zélée de la chef
d’établissement ont pour conséquences de laisser les personnels et les élèves sans moyens de travailler. La pseudo personnalisation du cursus d’étude engendre l’explosion des classes au profit de la multiplication de groupes à effectifs surchargés.

Les personnels de la cité scolaire Honoré de BALZAC ont eu le mérite de réagir les premiers cette année contre ces désastreuses mesures
d’économies. Depuis plusieurs mois, les personnels n’ont eu de cesse
d’alerter le rectorat de Paris sans parvenir à se faire entendre sur la
gravité de la situation de l’établissement. L’exaspération à son
comble, les personnels se sont lancés dans la grève. La première réponse du rectorat a consisté à refuser tous moyens supplémentaires et à envoyer la police contre les élèves qui bloquaient l’entrée de l’établissement !

Aujourd’hui, au terme de plusieurs jours de grève, si une partie des
demandes a été satisfaite, les problèmes de la cité scolaire Balzac
sont cependant loin d’être tous réglés. Nos collègues n’ont pas renoncé, attendent d’autres avancés significatives et sinon pourraient reprendre la grève.

Sud Éducation Paris à leur coté dans la lutte, restera vigilant sur la
satisfaction de leurs revendications légitimes.

Les problèmes rencontrés à Balzac sont ceux de la grande majorité des écoles et établissements scolaires.
Balzac a montré la voie : c’est ensemble, élèves, parents et personnels qu’ils ont lutté.
D’autres combats devraient suivre.

SUD ÉDUCATION PARIS


Annonces

Solidarité

PNG - 42.9 ko
PNG - 16.7 ko
JPEG - 10.9 ko

PNG

PNG