Infos Sud Février 2013

« 4 pages » des syndicats SUD éducation d’Ile de France
mercredi 20 février 2013
par  sud75
popularité : 3%

Sommaire

Page 1 :
Décentralisation
= privatisation
Halte à la dégradation des conditions de travail !

Page 2 :
Agents techniques, enseignants, administratifs, assistants d’éducation, COP et autres personnels des établissements scolaires...
mêmes attaques...même combat !

Page 3 :
Tous ensemble contre la dégradation des conditions de travail !

Page 4 :
Suite de la page 1
Nous contacter / Nous rejoindre

Infos Sud - février 2013 au format pdf


Décentralisation = privatisation

Halte à la dégradation des conditions de travail !

La décentralisation des personnels de l’éducation a déjà provoqué la perte du droit à mutation, trois semaines de congés annuels en moins, la division des personnels par la diversification des employeurs, le développement des inégalités entre collectivités territoriales et l’accélération de la privatisation des services(restauration, chauffage, maintenance...).

Récemment, la Région Île-de-France a augmenté le temps de travail des agents techniques, les jours fériés jusque là décomptés comme jour de travail ont été perdus, ce que le passage aux 1554 h annuelles est loin de compenser, et la pause méridienne définitivement exclue du temps de travail ce qui représente au minimum 70h en plus sur l’année.

La décentralisation a confirmé le dégraissage engagé par l’État. Le manque de personnel est quasi général et les absences de moins en moins remplacées. Les hiérarchies sont renforcées. Le stress, les pressions des chefs, la souffrance physique et la maladie font partie du quotidien professionnel. Les récents accidents graves de santé, les suicides avérés et les tentatives de suicides n’en sont que les manifestations extrêmes les plus choquantes. Les services du siège n’échappent pas à la pression constante du fait du manque évident de personnel pour gérer l’augmentation des effectifs de la collectivité au cours de ces dernières années, due à l’intégration de plus de 8600 agents techniques des établissements. En 2003, les agents techniques, aujourd’hui les Conseillers d’orientation et demain les professeurs de lycées professionnels ?

Les personnels de la collectivité font la dure expérience de la dégradation de leurs conditions de travail au mépris de leur santé et des dangers que cela leur fait encourir. Cette pratique managériale est directement inspirée du privé.

L’acte III de la décentralisation est un pas supplémentaire dans le processus d’éclatement de la fonction publique d’état et de privatisation des services de la fonction publique territoriale. La FPT est de fait d’avantage liée au secteur privé dont elle a déjà adopté un certain mode de gestion des personnels.

La carte des formations attribuée aux régions, c’est plus de pouvoir aux potentats locaux élus et patronaux ! Les régions décideront des formations et de l’orientation en fonction des besoins des entreprises locales. Les filières qui n’intéresseront pas les entreprises seront supprimées. Tri social et employabilité vont rimer avec apprentissage et formations privées. Les contrats d’objectifs et le projet éducatif régional installent plus fortement la mainmise du patronat du bassin d’emploi sur les établissements d’enseignement et font dépendre orientation scolaire et formation des priorités locales et conjoncturelles de la concurrence.

Les services de la FPT sont à terme menacés. Certains sont supprimés, d’autres déjà privatisés ou même délocalisés. Le fonctionnement de la Région est désormais dépendant des priorités patronales du bassin d’emploi et la privatisation avance à grands pas.

Le statut des personnels est en danger. Pour favoriser la mutualisation des moyens, les agents techniques des lycées sont désormais menacés de perdre leur cadre d’emploi qui les protège encore de la mobilité contrainte dans la collectivité et entre collectivités et qui leur garantit des jours de RTT sur les périodes de vacances scolaires.

Les agents ont déjà été trompés par la perspective des primes pour intégrer la Région. Attention, aujourd’hui, c’est le même argument qui est utilisé.

(page 1 / Infos Sud - février 2013)


Infos Sud - février 2013 à télécharger

<< N° précédent N° suivant>>


Annonces

Solidarité


PNG

PNG