ZEP/REP : Brisons la logique des critères et de la pénurie des moyens !

jeudi 13 novembre 2014
par  Sud éducation Paris
popularité : 4%

Alors que les écoles maternelles/élémentaires et les établissements secondaires n’ont pas les moyens de faire face à leurs difficultés, le ministère et le rectorat modifient la carte des ZEP/REP ce qui fait sortir du dispositif de nombreuses écoles et collèges.

- réduction du nombre global de zones concernées qui, de 32 devraient passer à 29 REP,
- redéploiement interne avec 7 collèges et 38 écoles qui entrent dans le dispositif, mais 10 collèges et 79 écoles en sortent,
- priorité donnée au niveau de l’attribution de moyens supplémentaires aux 4 REP+, alors que pour les 25 autres REP ce ne sera au mieux que le maintien des moyens existants,
- exclusion par principe de tout LP et tout lycée général de la carte de l’éducation prioritaire.

SUD éducation se bat pour que toutes les écoles publiques et tous les établissements d’enseignement publics se voient attribuer les moyens nécessaires à leur fonctionnement et à la scolarisation des enfants et adolescents dans des conditions acceptables.

De plus, nous revendiquons pour les écoles et établissements particulièrement difficiles des moyens supplémentaires (vraiment supplémentaires et pas au détriment des autres !), avec notamment un maximum de 20 élèves par classe, dans le cadre d’une politique cohérente d’éducation prioritaire (de vraies ZEP !)

La mobilisation se construit depuis une dizaine de jours avec des AG dans les écoles concernées par la sortie de REP mais aussi des AG d’arrondissements (20ème, 13ème , 10ème et le 11ème le 17-11...).
Certains établissements ont démarré la lutte avec des grèves, des occupations et des rassemblements devant le Rectorat (collège Budet les 3 et 7 novembre avec les écoles Romainville aussi occupée le 10 novembre, E. Cotton..., groupe scolaire Küss fermé dès le 6 -11 et occupé par les parents, celui de Château des Rentiers aussi occupé par les parents le 12 novembre avec grève des personnels, groupe scolaire Planchat mobilisé avec réunion d’information aux parents le 13-11 fermé et en grève le 20-11...)
La liste est déjà longue et comprend aussi les multiples motions votées dans les conseils d’école et les demandes d’audience faites au DASEN.
Un rassemblement vendredi 14 novembre à partir de 15h devant la mairie du 13ème (place d’Italie) est prévu à l’appel des enseignant-e-s du 13ème et des organisations syndicales.

La prochaine échéance est le jeudi 20 novembre, jour de grève et rassemblement.
Le 20 novembre, nous devons montrer notre volonté de bloquer la politique de casse de l’éducation prioritaire, refuser la logique des critères, exiger des moyens pour toutes les écoles et plus largement dire stop aux attaques contre l’Education Nationale.

L’ intersyndicale SUD/CGT/FO/CNT appelle les personnels à se mettre en grève ce jour avec un rassemblement dès 8h30 devant le Rectorat. Une salle pour se réunir en AG devrait être définie d’ici là.

Faisons entendre nos revendications :

- Une politique d’éducation prioritaire basée sur les besoins réels des
écoles, collèges et lycées, (en particulier pour les lycées professionnels).
- Aucun poste, aucune heure, aucun crédit en moins.
- Des moyens à la hauteur des besoins de chaque école, collège et lycée.

Pour les collègues du 1er degré, les intentions de grève doivent parvenir aux ICC avant le lundi 12h00.


Documents joints

Appel intersyndical
Appel intersyndical

Annonces

Solidarité


JPEG
PNG

PNG