Répression contre Jean-François Chazerans, professeur à Poitiers

jeudi 16 avril 2015
par  Sud éducation Paris
popularité : 4%

Le 27 février, la Fédération Sud-éducation a appris la mise en garde à vue, pendant huit heures éprouvantes, de Jean-François Chazerans, professeur de philosophie à Poitiers, en vue d’une possible mise en examen pour « apologie du terrorisme ».

Il avait déjà été suspendu de ses fonctions, sur simple dénonciation de parents d’élèves, à partir des propos de leurs enfants.

Pourtant cet enseignant n’a fait que ce qui était demandé à tou-te-s : amener les élèves à réfléchir et à sortir de la simple émotion à la suite de l’attentat qui avait frappé le journal Charlie Hebdo, qui plus est avec des élèves de terminale, pendant un cours de philosophie.

La fédération SUD éducation condamne cette escalade judiciaire, totalement infondée et hors de toute proportion.

Nous exigeons que les poursuites cessent et nous demandons que la Ministre de l’éducation nationale intervienne pour apporter soutien et protection à notre collègue.

Communiqué de SUD Éducation et Recherche 86

(J-F Chazerans a été sanctionné administrativement et une mutation d’office a été prononcée.)

Annulation de la sanction !
Pour le rétablissement de Jean-François Chazerans au lycée Victor Hugo
Alors même que la procédure pénale a classé sans suite l’accusation d’« apologie
du terrorisme », le Recteur de l’académie de Poitiers poursuit son acharnement contre le professeur de philosophie Jean-François Chazerans. Celui-ci vient d’apprendre qu’il perd son poste au lycée Victor Hugo de Poitiers. Il est désormais affecté en zone de remplacement dans le département des Deux-Sèvres, rattaché administrativement à Thouars.

Si cette mesure apparaît comme une sanction contre ce professeur en particulier,
elle porte en elle une attaque contre l’ensemble des personnels enseignants. Elle est
aussi la marque de l’entêtement d’un recteur qui refuse de reconnaître ses erreurs et choisit de faire un exemple à travers ce cas.

Sud Éducation et Recherche 86 demande l’annulation immédiate de cette sanction
et le rétablissement de Jean-François Chazerans dans son poste au lycée Victor Hugo de Poitiers.
Nous appelons les personnels de l’Éducation Nationale à soutenir Jean-
François Chazerans, à cesser le travail, et à se réunir en assemblées générales afin
d’organiser la mobilisation contre cette sanction.

Alors même que la procédure pénale a classé sans suite l’accusation d’« apologie du terrorisme », le Recteur de l’académie de Poitiers poursuit son acharnement contre le professeur de philosophie Jean-François Chazerans. Celui-ci vient d’apprendre qu’il perd son poste au lycée Victor Hugo de Poitiers. Il est désormais affecté en zone de remplacement dans le département des Deux-Sèvres, rattaché administrativement à Thouars.

La fédération SUD éducation réclame l’annulation immédiate de la sanction qui frappe Jean-François Chazerans et appelle les personnels à signer massivement la pétition de soutien.


Annonces

Solidarité


JPEG
PNG

PNG