Non aux nouveaux programmes !

jeudi 15 octobre 2015
par  Sud éducation Paris
popularité : 9%

Pourquoi SUD éducation s’oppose aux nouveaux programmes

Les nouveaux programmes du CP à la 3e ont été présentés au Conseil Supérieur del’Éducation des 7 et 8 octobre. SUD éducation s’est clairement prononcé contre, comme
expliqué dans sa déclaration lue en séance du 7 octobre. Nous avons par ailleurs vivement
réagi aux conditions d’examen et de vote particulièrement scandaleuses de ces textes.

Il faut replacer la présentation de ces programmes dans le contexte des déclarations de la ministre qui sont autant de gages donnés aux partisans du conservatisme scolaire avec comme symbole le retour à « la dictée quotidienne ». On est
bien là dans une instrumentalisation du discours sur l’école, car tout ceci n’apparaît aucunement dans les nouveaux programmes. Quant à l’autre
« nouveauté » annoncée qu’est le calcul mental, il est déjà habituellement pratiquée par les collègues en élémentaire... Cela ne facilite pas la lisibilité, pour les parents d’élèves et par la société, de ce qui est pratiqué à l’école, des débats réels qui la traversent, des enjeux des réformes actuelles. Cela va renforcer encore les pressions sur les enseignant-e-s à tous les niveaux.
..........................................................

Ces nouveaux programmes, qui ont été construits sans les personnels, sont imposés
aux personnels contre l’avis de leurs représentant-e-s syndicaux, par une méthode
autoritaire qui ne rompt pas avec les pratiques précédentes.

Ils restent sur le fond inadaptés et trop souvent inapplicables par leur densité. Trop souvent aussi, dans leur contenu comme dans les discours qui les accompagnent, le ministère a cédé aux pressions réactionnaires, pour aboutir à des incohérences et à des confusions dont les personnels vont encore faire les frais.

Ils s’inscrivent dans le cadre des politiques libérales du gouvernement et des contre-réformes éducatives du ministère (Loi de refondation, Loi sur l’orientation et à la formation tout au long de vie, réforme des rythmes scolaires et territorialisation, réforme du collège).

Leur mise en œuvre va aggraver les effets des contre-réformes des statuts, missions et
services, et elle va alourdir encore la charge de travail des personnels. Cette situation va encore s’aggraver avec les réformes de l’évaluation des élèves qui préfigurent une véritable usine à gaz.

SUD éducation revendique une tout autre méthode de construction des programmes associant réellement les personnels, avec des programmes inscrits dans un service public d’éducation égalitaire, dans la perspective d’une école, d’un collège et d’un lycée uniques proposant un enseignement polytechnique qui garantisse à tous les élèves l’exploration de tous les types de savoirs, qu’ils soient manuels, techniques,artistiques ou théoriques, reposant sur des pratiques pédagogiques coopératives et émancipatrices.


Documents joints

Non aux nouveaux programmes

Annonces

Solidarité


PNG

PNG