Grève au GRETA

vendredi 15 avril 2016
par  Sud éducation Paris
popularité : 4%

Face aux problèmes financiers de ce GRETA, la direction a décidé de faire payer les personnels.
En réduisant de force le temps de travail des formateurs,
En ne renouvelant pas deux postes de CDD,
En ne reconduisant pas les quatre postes gagés de l’Education Nationale,
En faisant appel encore et toujours à des vacataires,
En dégradant les conditions de travail,
En instaurant des rapports hiérarchiques délétères,
En précarisant les personnels.

Dans le même temps, les IPDG (indemnités personnelles de direction générale), primes dont le montant cumulé avoisine les 50 000 euros, soit un montant supérieur au prix des licenciements continueront d’être versées aux chefs d’établissement support, au président et à l’agent comptable en plus de leur salaire, en rétribution du surcroît d’activité que représentent l’accueil et la gestion du GRETA dans les locaux.

Deux poids, deux mesures, les personnels du Greta ne se laissent pas faire !
Les personnels du Greta ont fait grève le mardi 12 avril 2016, et un groupe d’une vingtaine de personnes s’est rendu au lycée Alexandre Dumas pour dénoncer ce plan de licenciement.

Sud Éducation Paris accorde son soutien aux camarades grévistes et à leurs revendications :

- retrait du plan de licenciement
- le maintien des postes
- fin des emplois précaires et des pressions hiérarchiques, des dégradations des conditions de travail
- fin du versement de primes scandaleuses sur le dos d’un personnel sacrifié


Portfolio

JPEG - 46.8 ko

Annonces

Solidarité

PNG - 42.9 ko
PNG - 16.7 ko
JPEG - 10.9 ko

PNG

PNG