Communiqué de Sud Éducation Paris

vendredi 17 juin 2016
par  Sud éducation Paris
popularité : 6%

Une nouvelle fois, la manifestation du 14 juin a montré la détermination entière de toutes celles et ceux qui demandent le retrait de la loi travail et plus largement d’une société qui ne repose que sur l’exploitation.
Une nouvelle fois, le gouvernement et sa police ont pratiqué l’intimidation en interdisant de manifestation plus d’une centaine de personnes. Une nouvelle fois, ce sont des dizaines de personnes qui ont eu à subir les assauts répétés des forces de l’ordre (matraquages, gazages, canons à eau, passages à tabac...). Un blessé grave est encore à l’hôpital à ce jour. La campagne médiatique organisée par Valls, Cazeneuve et Hollande a atteint des sommets d’ignominie pour criminaliser le mouvement de lutte et surtout le diviser en jetant la suspicion entre bon.nes manifestants.tes. Les chiens sont lâchés avec la menace de l’interdiction de manifester..

Mais la force de ce mouvement, la force de notre mouvement, c’est justement d’opposer un front uni avec des expressions multiples et politiques à la volonté de ce gouvernement de casser le code du travail et plus largement de précariser encore plus la population au profit du patronat.

C’est pourquoi notre mobilisation ne peut laisser sur le côté toutes celles et ceux qui luttent pour abolir la loi travail. Nous exigeons la libération de tous les enferm é.es, l’abandon des poursuites judiciaires et la réintégration des lycéen.nes exlue.es.


Annonces

Solidarité


JPEG
PNG

PNG