En eaux troubles dans les marais de la formation continue pour adultes

jeudi 7 juillet 2016
par  Sud éducation Paris
popularité : 2%

Le Conseil Consultatif Académique de la Formation Continue des Adultes s’est tenu le 4 juillet 2016, les points suivants ont posé problème.

1. Le Greta M2S (métiers de la santé et du social) subit un véritable plan de licenciement, nommé plan de redressement par le rectorat. Il s’agit de précariser et de supprimer des postes. Sud Éducation Paris a apporté son soutien aux camarades en lutte le 14 avril 2016.
Sur l’ensemble des Greta, les postes précaires augmentent de 8% et le nombre de postes permanents diminue de 22% par rapport à l’année précédente.
2. L’académie de Paris a signé des conventions avec le Koweit et l’Arabie Saoudite pour assurer des cours destinés à un public exclusivement féminin dispensés uniquement par des formatrices, dans le cadre de la formation continue pour adultes dans les domaines de la petite enfance et de la sécurité !
Il est clair que le rectorat de Paris peut s’enorgueillir de coopérer avec des pays respectueux des Droits de l’Homme et de la Femme !
3. Le fonds social européen distribue également plus d’un million d’euros pour lutter contre le décrochage scolaire à 7 collèges (dont Lamartine, Claude Bernard..., à des associations : Impulsion 75, AFEV). Selon quels critères ?

Les représentants Sud Education au prochain CTA ne manqueront pas d’intervenir sur ces différentes questions pour lesquels le rectorat a fait très peu de publicité et pour cause !


Annonces

Solidarité

PNG - 42.9 ko
PNG - 16.7 ko
JPEG - 10.9 ko

PNG

PNG