Journal n°273 - Mars 2017

mercredi 29 mars 2017
par  Sud éducation Paris
popularité : 4%

C’est pas à l’Élysée, c’est pas à Matignon, c’est dans la rue que ça se passe !

Au sommaire :

Retour sur la Marche pour la justice et la dignité - La répression syndicale tue - Mobilisations lycéennes - Heures supplémentaires dans le 2nd degré - Cappei - Mars en lutte - Aides au transport et absentéisme - Appel de l’assemblée des précaires

Édito :

Un autre monde est possible. Ce monde, nous le construirons par nos luttes, par en bas. C’est pour faire vivre cette idée que la Fédération Sud éducation et l’Union syndicale Solidaires s’engagent dans la campagne nationale « Nos droits contre leurs privilèges » aux côtés d’une trentaine d’organisations associatives et syndicales. Parce que c’est dans la rue ou sur les lieux de travail que se joue la lutte des classes et que s’établissent les rapports de force, nous voulons montrer que nous avons notre mot à dire pour améliorer les conditions de vie des travailleurs et des travailleuses mais aussi, au-delà, pour transformer la société et proposer un projet alternatif au capitalisme. Nous avons trop subi de lois antisociales, nous avons trop subi de lois liberticides, nous avons trop subi le racisme et le sexisme, nous n’en pouvons plus de la frénésie productiviste et du saccage de la planète. Nous savons que c’est nous qui devons prendre nos affaires en main si nous voulons un monde plus juste, un monde où les richesses seront partagées et non accaparées par une minorité, un monde où la liberté de circulation sera garantie et où chacun-e pourra jouir d’un travail et d’un logement digne, un monde débarrassé des discriminations.

Les travailleurs et les travailleuses qui subissent jour après jour la loi des patrons et l’autoritarisme des chefs n’ont pas à confier leur destin aux politiciens qui prétendent défendre leurs intérêts : ils et elles peuvent continuer à s’organiser, à défendre leurs intérêts et à faire entendre leur voix en toute autonomie.

Le 29 mars, un meeting sera organisé à partir de 18h30 à la Bourse du Travail de Paris pour dénoncer les politiques antisociales passées ou à venir et pour redonner de la voix aux mouvements sociaux.

Le 1er avril, nous marcherons pour nos droits, contre leurs privilèges, à partir de la Place de la République. RDV à 15h côté rue du Temple.

Le 22 avril, plusieurs syndicats appellent à organiser un « premier tour social » dans la rue.

PDF - 4 Mo
Journal n°273 - Mars 2017
À télécharger

Annonces

Solidarité

PNG - 42.9 ko
PNG - 16.7 ko
JPEG - 10.9 ko

PNG

PNG