Luttes dans l’éducation

Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 4 février 2016
par  Sud éducation Paris

Compte-rendu du CDEN du 4 février 2016

Ce 4 février s’est tenu, au rectorat, le Conseil Départemental de l’Education Nationale consacré à la préparation de la rentrée 2016 dans les collèges (un rassemblement a eu lieu devant le rectorat) :
modification des secteurs scolaires (à la marge) de certains collèges des 5ème, 9ème, 11ème, 12ème, 13ème, 14ème, 15ème, 18ème, 19ème et 20ème arrondissements
DHG des collèges pour l’an prochain : présentation des documents que nous avons reçus et
diffusés la semaine dernière, et qui feront l’objet d’un examen (et d’un vote) en CTA le 15 mars
réforme des collèges : Nous avons, une fois de plus, voté une motion contre cette réforme ; le directeur de l’académie a apporté des précisions sur l’avenir des classes bi-langues dans les collèges de Paris :
Il y en a 134 actuellement (84 en anglais/allemand, 22 en (...)

jeudi 21 janvier 2016
par  Sud éducation Paris

Grève de la Fonction publique le 26 janvier ! Pour nous dans l’éducation, c’est tout-e-s ensemble. Premier, second degré, sup... prenons la rue !

1er degré : demain vendredi 22 janvier dans le premier degré, on n’oublie pas de déposer son intention de grève !
RDV à 13h au métro Port-Royal pour manifester joyeusement. Départ de la manif fonction publique à 14h de Montparnasse, en direction des Invalides.
Le mardi 26 janvier sera une forte journée de mobilisation. Il nous reste une semaine pour mobiliser autour de nous. L’appel à la grève concerne la Fonction Publique (voir l’appel de Solidaires en fichier joint). Nous, personnels de l’Éducation nationale, avons des revendications spécifiques que nous voulons faire entendre !
Collèges, lycées généraux, technologiques et professionnels : Contre la « Réforme » du collège et ses inégalités, c’est maintenant ou jamais... ! Hiérarchies intermédiaires, explosion du temps de travail : dangers pour toutes (...)

jeudi 3 décembre 2015
par  Sud éducation Paris

Collège : refusons les formations de propagande !

Alors que la mise en oeuvre autoritaire et managériale des formations que nous dénoncions avant les vacances se généralise, SUD éducation renouvelle son opposition à la reforme du collège et à la mise en place des formations.
Refusons ensemble les formations collège :
Jusqu’à 8 jours de formations obligatoires annoncés, au détriment des formations du PAF
Des personnels sollicités pour être des relais de la mise en place de la réforme
Les formations feront exploser le temps de travail de tous les collègues Contre-réforme du Collège 2016 : par la grève, refusons les jours de formation obligatoire !
Quatre mois après la promulgation de la contre-réforme Collège 2016, qui s’inscrit dans la politique générale de régression sociale menée par le gouvernement (destruction de l’école publique, du statut du (...)

jeudi 3 décembre 2015
par  Sud éducation Paris

Appel à la construction de collectifs pour des alternatives pédagogiques et sociales

Appel issu du VIIe congrès de la fédération des syndicats SUD éducation
La période dans laquelle nous sommes est lourde de dangers pour les libertés publiques, les droits sociaux, les solidarités, les services publics. Le service public d’éducation, de la maternelle à l’université, subit les assauts de l’austérité et du libéralisme, qui vise à adapter la formation aux conditions contemporaines du capitalisme, mais aussi des forces réactionnaires, qui gagnent du terrain.
La défense du service public est donc plus que jamais à l’ordre du jour. Ceci ne signifie pas qu’il faille s’en tenir à la simple défense de l’existant. Si nous devons refuser une logique comptable faisant de la réduction des coûts le premier critère de gestion, si nous devons lui opposer une autre logique dont la priorité serait la (...)

jeudi 19 février 2015
par  Sud éducation Paris

Paris 8, soirée de soutien aux salarié-e-s le jeudi 19 février 2015 à partir de 18h

Les « petites mains » de Paris 8, c’est-à-dire les salarié-e-s qui font tourner l’université, sont en grève depuis le 19 janvier contre les bas salaires et plus largement contre la précarité ! Face au bras de fer de la présidence, les grévistes ne se découragent pas et continuent leur lutte, déterminées à obtenir une augmentation de leurs revenus. Depuis la rentrée, plus d’un millier d’étudiant-e-s, enseignant-e-s et personnels ont signé la pétition de soutien et passent tous les jours voir les grévistes sur le piquet de grève sur la passerelle du bâtiment A. Et le rapport de force se construit : lundi 16 février ce sont des travailleur-se-s de la formation continue qui rejoignent le mouvement !
Après un mois de manœuvres pour esquiver le problème, la présidence doit se confronter aux revendications légitimes (...)

jeudi 12 février 2015
par  Sud éducation Paris

Toutes et tous en grève jeudi 12 février 2015 !

Le jeudi 12 février le collectif AVS-75 a lancé un appel à la grève, soutenu par le syndicat Sud éducation Paris.
Si vous voulez être tenu-e-s au courant des prochains rendez-vous du collectif AVS 75, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante : collectif.avs75@yahoo.fr
Soyons nombreux et nombreuses en grève le 12 février.
A 17h30, assemblée générale ouverte à tous les AVS AESH, grévistes et non-grévistes, pour poursuivre la mobilisation à la Bourse du travail, 3 rue du château d’eau, salle Eugène Varlin (métro république).
Le collectif AVS-75 revendique :
La titularisation de tou.te.s les AVS en poste, sans condition de concours ni de nationalité.
La possibilité de signer des contrats à temps plein.
La revalorisation de nos salaires : un vrai salaire qui n’oblige pas à cumuler d’autres (...)

mardi 10 décembre 2013
par  Sud éducation Paris

Fiches Précarité

Fiches synthétiques reprenant textes, infos et conseils sur les statuts des contractuels en CDD ou CUI (enseigant-e-s, TOS, AED, AVS, AP etc.)

vendredi 15 février 2013
par  sud75

DÉCLARATION LIMINAIRE DE SUD ÉDUCATION POUR LA FPMA* DU 15 FÉVRIER 2013 RELATIVE AUX CONGÉS DE FORMATION PROFESSIONNELLE.

Cette FPMA s’ouvre dans un climat de fort mécontentement et un contexte de lutte contre les projets Peillon.
Nous ne pouvons commencer sans aborder ce qui s’est produit en fin de manifestation, mardi 12 février. Alors que 12 000 personnes, enseignants, personnels des écoles et parents, venaient de défiler contre le projet de loi d’orientation Peillon, la réforme des rythmes scolaires et pour l’amélioration des conditions de travail et de salaire de tous les personnels, les forces de l’ordre ont usé de gaz lacrymogène contre des manifestants pacifiques et accompagnés de nombreux jeunes enfants. Le matin même, lors d’une manifestation des travailleurs de Goodyear conte les licenciements, le gouvernement avait envoyé 600 CRS, qui là aussi ont utilisé les lacrymos. Cela nous éclaire sur la conception (...)

vendredi 29 juin 2012
par  sud75

Vote en CTP sur le règlement du temps de travail en Île-de-France : les revendications des agents foulées aux pieds

À la trappe la journée continue intégrant les 30 minutes de pause repas comprises dans le temps de travail. La pause méridienne n’est en effet toujours pas décomptée comme temps de travail, alors qu’elle l’était précédemment. De ce fait, les agents des lycées se voient contraints d’effectuer au minimum 90 heures de plus à l’année. À la trappe la réglementation Éducation nationale sur les jours fériés, quand un agent travaille avant ou après un jour férié, celui était comptabilisé comme du service effectif. Ils ne sont toujours pas recomptabilisés comme du temps de travail ; ce qui constitue une atteinte supplémentaire aux acquis des agents. À la trappe la suppression des impacts RTT en cas de maladie. À ces mesures de régression sociale, le règlement en ajoute encore d’autres comme le travail le week-end dont les (...)

jeudi 3 mai 2012
par  sud75

Conditions de travail, souffrance au boulot.

Stage organisé par SUD éducation les 25 et 26 juin 2012.
De moins en moins de personnels, de plus en plus de travail et de pression hiérarchique !
La dégradation des conditions de travail et les pressions qui peuvent aller jusqu’au harcèlement moral, développent le stress et font régner l’insécurité au travail.
Les contractuels toujours plus nombreux vivent sous la menace du non-renouvellement de leur contrat et de leur renvoi au chômage.
Les rapports disciplinaires, les appréciations humiliantes et la notation sont le véritable mode de gestion des personnels.
Le non remplacement des collègues absents augmente sévèrement la charge de travail.
La fatigue physique amplifie les risques d’accidents corporels.
Les personnels, même malades, sont parfois contraints de venir travailler.
Les postes (...)

Annonces

Solidarité